Karl Olive : « Arrêtons d’emmerder les maires »

Karl Olive : « Arrêtons d’emmerder les maires »

A l’occasion du 104e congrès de l’Association des Maires de France, Karl Olive, député Renaissance des Yvelines et ancien maire de Poissy, a estimé mardi 22 novembre 2022 que les maires peuvent agir à l’échelle locale. Il soutient une « simplification de l’administration ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Alors que débute le 104e congrès de l’Association des Maires de France (AMF), Karl Olive, député Renaissance des Yvelines et ancien maire de Poissy, répondait à une question de Public Sénat sur la venue du président de la République Emmanuel Macron. Visite lors de laquelle il ne prononcera pas de discours, mais fera une déambulation. Le chef de l’Etat s’exprimera devant les élus lors d’une réception à l’Elysée mercredi soir. Le député de la majorité présidentielle s’est réjoui qu’Emmanuel Macron vienne « sentir le cul des vaches » selon une formule bretonne invoquée par Karl Olive. Emmanuel Macron assistera, mercredi, à la tenue de certains ateliers organisés lors du Congrès.

Sur la relation qu’entretient le chef de l’Etat avec les maires, le député Renaissance a estimé que les maires ne « peuvent pas tout attendre de l’État » en précisant qu’il était d’accord avec l’exemple du covid pris sur le plateau de Public Sénat par Thierry Repentin, maire divers gauche (DVG) de Chambéry et secrétaire général adjoint de l’AMF. « Le confinement et le covid l’ont montré, si les maires de terrain ne font pas de la politique politicienne et du dogmatisme et qu’ils veulent se saisir des différentes initiatives, ils sont capables de le faire ». Il a cité en exemple les centres de tests et de vaccinations et les réouvertures d’école pour les personnels soignants.

Karl Olive estime que si les maires ont des projets, « la simplification [administrative] est là »

Karl Olive plaide aussi pour une « simplification de technostructure qu’est l’administration » : « Arrêtons d’emmerder les maires ! » a-t-il indiqué. Il relaie l’appel du président de la République aux maires pour qu’ils portent des projets : « On l’a vu sur Cœur de Ville, quand on a des projets, la simplification est là », en référence au programme de rénovation des villes « Action Cœur de Ville » mis en avant, quelques minutes auparavant sur le plateau, par Caroline Cayeux, ministre déléguée en charge des collectivités territoriales. Ce plan est doté de 5 milliards d’euros et court jusqu’en 2026 avec comme ligne directrice la transition écologique alors que 46 % des maires annoncent renoncer à mettre en œuvre les projets de transition énergétique faute de financements.

Karl Olive conclut son argumentation avec l’exemple des masques au début de la pandémie. Plusieurs maires avaient passé des commandes pour équiper les salariés de leur commune. Le député Renaissance indique que lorsqu’il était maire : « J’ai entendu, ce n’est pas à nous de faire ça. Mais si ce n’est pas à nous, qui va le faire ? »

 

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le