« L’accord du Mercosur va à l’encontre des objectifs climatiques », pour Saskia Bricmont

« L’accord du Mercosur va à l’encontre des objectifs climatiques », pour Saskia Bricmont

Alors que l’Union européenne se veut exemplaire dans la lutte contre le réchauffement climatique, notamment avec son Pacte vert, la députée européenne belge Saskia Bricmont accuse la politique commerciale de l’Europe de ne pas respecter les engagements climatiques. Dans son viseur, le Mercosur, ce traité de libre-échange qui accélère notamment la déforestation de l’Amazonie.
Public Sénat

Par Marie Brémeau

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Le Parlement européen a décrété symboliquement l’urgence climatique depuis plus d’un an et demi. Si l’Union a revu ses objectifs climatiques à la hausse récemment, notamment avec la réduction de 55 % de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, et ce pour atteindre la neutralité carbone en 2050, dans certains domaines, les Etats membres semblent faire preuve d’incohérence environnementale. Pour la députée Belge : « Il y a encore deux grandes politiques européennes qui ne respectent pas la trajectoire climatique, c’est la politique agricole commune et la politique commerciale. On voit que ces politiques n’intègrent pas les objectifs climatiques. Les émissions de CO2 liées aux importations ne sont pas comptabilisées aujourd’hui », affirme l’eurodéputée verte. Comme bon nombre de ses collègues au Parlement européen de tous bords, l’élue plaide pour un abandon total du Mercosur, ce projet d’accord de libre-échange en négociation depuis l’an 2000.

« Un modèle agricole intensif, émetteur fortement de CO2 »

En juin 2019, un accord de principe a été trouvé, pour la suppression de quasiment toutes les taxes douanières entre l’Union européenne et les quatre économies d’Amérique du Sud les plus puissantes (l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay). Mais les textes définitifs ne sont pour le moment pas ratifiés. « L’accord du Mercosur est l’exemple type d’un accord commercial qui va à l’encontre des objectifs climatiques. C’est notamment, renforcer un modèle agricole intensif, émetteur fortement de CO2, utilisateur de pesticides et amenant à des problématiques comme la déforestation. Et cela s’est renforcé depuis que les négociations sont conclues. »

Au Brésil, une politique volontariste contre l’environnement

Des critiques qui visent nommément le président brésilien Jair Bolsonaro. « Penser que Bolsonaro va changer son fusil d’épaule via un protocole additionnel négocié, il faut être dupe pour y croire. Encore récemment, il y a eu des lois de recul environnemental au Brésil. Donc il y a vraiment une politique volontariste de réduire la protection de l’environnement. Et derrière ce sont les communautés indigènes, donc les droits humains qui sont impactés », s’insurge Saskia Bricmont.

Pour que l’accord entre en vigueur, chaque Etat membre doit encore ratifier le traité. Et là ça coince, du côté de la France par exemple. Emmanuel Macron a publiquement désapprouvé l’accord en l’état.

Retrouvez notre replay
 

Dans la même thématique

France Politics
6min

Politique

Emmanuel Macron s’apprête à accepter la démission de Gabriel Attal et de son gouvernement

Plus d’une semaine après le second tour des législatives anticipées, le chef de l’Etat devrait accepter d’ici la fin de journée la démission de son Premier ministre et du gouvernement. Néanmoins, l’exécutif pourrait rester en place plusieurs semaines pour gérer les affaires courantes, du moins jusqu’à ce qu’une majorité en mesure de gouverner ne parvienne à se forme à l’Assemblée nationale.

Le

Paris: Illustrations Assemblee nationale
6min

Politique

Faire une trêve politique pendant les JO : « C’est le cache-sexe du blocage politique de l’Assemblée » 

Gérard Larcher a demandé une « trêve politique » pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Alors qu’aucun groupe politique ne dispose de majorité absolue à l’Assemblée nationale et que le président de la République n’a toujours pas nommé de Premier ministre, l’idée ne fait pas l’unanimité chez les présidents de groupes du Sénat, même si une trêve de fait risque bien de s’imposer.

Le

Defile militaire du 14 juillet – 14 TH July military parade during French national day
5min

Politique

Ministres démissionnaires et députés : la séparation des pouvoirs va-t-elle être malmenée ?

La démission du gouvernement Attal va être acceptée par le chef de l’Etat sûrement demain, juste avant l’ouverture de la XVIIe législature jeudi, à l’Assemblée nationale où siégeront des membres du gouvernement élus ou réélus députés. Mais alors que la gauche peine à s’accorder pour proposer le nom d’un candidat à Matignon, le gouvernement démissionnaire est parti pour durer quelques semaines, au risque de mordre sur le principe de la séparation des pouvoirs.

Le

Paris: Melenchon, Chikirou and Bompard arriving at the National Assembly
2min

Politique

La France Insoumise «  suspend » les négociations du NFP pour Matignon, accusant le PS de « blocage »

Dans un communiqué de ce lundi après-midi, la France Insoumise annonce se retirer des négociations. La gauche ne parvient pas à s’accorder sur le nom d’un candidat du Nouveau Front Populaire à envoyer à Matignon. Les Insoumis se refusent à une reprise des discussions tant qu’une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée n’a pas été décidée. Très critique envers le Parti Socialiste, le communiqué l’accuse de « mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front Populaire, dans le seul but d’imposer la sienne ».

Le