L’essentiel des programmes des “petits” candidats

L’essentiel des programmes des “petits” candidats

Ils ont été à l'offensive lors de l'unique débat télévisé à onze: les principales mesures défendues par les "petits" candidats à la...
Public Sénat

Par Robin GREMMEL

Temps de lecture :

5 min

Publié le

Mis à jour le

Ils ont été à l'offensive lors de l'unique débat télévisé à onze: les principales mesures défendues par les "petits" candidats à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade et Jean Lassalle.

- Nicolas Dupont-Aignan: patriotisme économique -

- Remplacer l'Union européenne par une Communauté des États européens, disposant d'une monnaie commune mais non unique

- Taxation aux frontières, baisse des charges et des impôts pour les entreprises qui investissent en France

Le candidat du parti Debout la France à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, lors d'un meeting à Marly, dans l'est de la France, le 27 mars 2017
Le candidat du parti Debout la France à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, lors d'un meeting à Marly, dans l'est de la France, le 27 mars 2017
AFP/Archives

- 75% de la commande publique fabriquée en France, 50% réservée aux PME

- Garantir des prix planchers pour les produits agricoles en renégociant la PAC

- Baisse de 10% de l'impôt sur le revenu, augmentation des retraites et de 10% du salaire net

- Rétablir les frontières nationales, voter un quota d'immigration, acquisition de la nationalité française conditionnée à un casier judiciaire vierge

- Supprimer l'aide médicale d'Etat, accorder des allocations aux étrangers après 5 ans de travail déclaré

- Interdire les signes religieux dans les entreprises, les hôpitaux et à l'université

- Créer une cour de justice et des prisons spéciales pour le terrorisme

- Recruter 30.000 représentants des forces de l'ordre, créer 40.000 places de prison

- Sortir de l'Otan, augmenter les moyens de la défense, service militaire de 3 mois minimum

- Elus : pas de cumul de rémunération, casier judiciaire vierge requis

- Référendums d'initiative populaire, dose de proportionnelle

- Philippe Poutou: répartir les richesses -

- 32 heures de travail sur 4 jours

- CDI pour tous, licenciements interdits

- Garantir un revenu pour les étudiants et les sans-emplois de 1700 euros net mensuel (Smic)

Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste à l'élection présidentielle, Philippe Poutou, le 10 mars 2017
Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste à l'élection présidentielle, Philippe Poutou, le 10 mars 2017
AFP/Archives

- Contrôle des mouvements de capitaux

- Créer un million d'emplois publics

- Gratuité des soins

- Retraite à 60 ans

- Sortie du nucléaire

- Liberté de circulation et régularisation des sans-papiers

- Légalisation du cannabis

- Fin de la Ve République, suppression du président et du Sénat

- Proportionnelle intégrale

- Limiter les indemnités d'élus au salaire moyen d'un ouvrier

- Nathalie Arthaud: défense des travailleurs -

- Licenciements interdits

- Travail réparti entre tous pour créer des emplois

- Exproprier les banques

La candidate du parti Lutte ouvrière à l'élection présidentielle, Nathalie Arthaud, lors d'une conférence de presse avant un meeting, le 8 avril 2017 à Marseille
La candidate du parti Lutte ouvrière à l'élection présidentielle, Nathalie Arthaud, lors d'une conférence de presse avant un meeting, le 8 avril 2017 à Marseille
AFP/Archives

- Fin des aides et des allègements fiscaux pour les entreprises

- Embauches massives dans le public

- Smic et retraite minimale à 1800€ net mensuel

- Retraite à 60 ans

- Liberté de circulation des migrants, régularisation des sans-papiers

- Révocabilité des élus à tout moment

- François Asselineau : sortir de l'Europe -

- Sortie de l'UE, de l'Otan et de l'euro

- Aides à l'embauche et allègements de cotisations pour les TPE/PME

François Asselineau, candidat à l'élection présidentielle de l'Union populaire républicaine (UPR), salue ses soutiens lors d'une réunion publique à Lille, le 10 avril 2017
François Asselineau, candidat à l'élection présidentielle de l'Union populaire républicaine (UPR), salue ses soutiens lors d'une réunion publique à Lille, le 10 avril 2017
AFP

- Smic à 1300€ net mensuel

- Contrôle des mouvements de capitaux

- Séparation des activités bancaires

- Nationalisation de grandes entreprises (TF1, Orange, EDF, Engie...)

- Prise en charge de la maladie à 100% par la Sécurité sociale

- Service civique de six mois

- Garantir la neutralité du web

- Annuler la réforme des régions

- Casier judiciaire vierge requis pour être élu

- Interdire le lobbying

- Jacques Cheminade : mettre au pas la finance -

- Sortie de l'UE, de l'Otan, de l'euro

- Séparation des activités bancaires entre banques de détail et banques d'affaires

- Contrôle des échanges financiers

- Investir 100 milliards d'€ pour créer un million d'emplois directs par an

- Aides à l'embauche et crédits d'impôts pour les TPE/PME

Le candidat du parti Solidarité et Progrès à l'élection présidentielle, Jacques Cheminade, lors du débat entre les 11 candidats, à La Plaine-Saint-Denis près de Paris, le 4 avril 2017
Le candidat du parti Solidarité et Progrès à l'élection présidentielle, Jacques Cheminade, lors du débat entre les 11 candidats, à La Plaine-Saint-Denis près de Paris, le 4 avril 2017
POOL/AFP/Archives

- Réserver 80% des marchés publics aux entreprises françaises

- Allocation d'études de 600€/mois sous condition de ressources

- Développer la fusion nucléaire

- Construire 2 millions de logements sociaux

- Prix plancher garantis pour les produits agricoles

- Service civique ou militaire d'au moins 6 mois

- Mandat parlementaire unique, proportionnelle partielle aux législatives

- Annuler la fusion des régions

- Jean Lassalle: protéger la ruralité -

- Supprimer la loi NOTRe, redonner du pouvoir aux communes

- Investir 3 milliards d'euros par an dans les campagnes

Jean Lassale, le candidat à l'élection présidentielle, lors du débat de BFMTV et CNews, à la Plaine-Saint-Denis, le 4 avril 2017
Jean Lassale, le candidat à l'élection présidentielle, lors du débat de BFMTV et CNews, à la Plaine-Saint-Denis, le 4 avril 2017
POOL/AFP/Archives

- Alterner au collège entre les cours et "la vraie vie" (enseignements pratiques, travail à la ferme)

- Revenu universel

- Fin du nucléaire

- Obliger les assemblées locales à se saisir d'une proposition signée par 10% de leurs citoyens

- Restaurer les quotas laitiers

- Taxe Tobin sur les transactions financières

Le candidat centriste à l'élection présidentielle Jean Lassalle, lors du débat entre les 11 candidats à La Plaine-Saint-Denis, près de Paris, le 4 avril 2017
AFP

- Séparation des activités bancaires

- Créer 200.000 emplois publics

- Couvrir toutes les dépenses de santé par la Sécurité sociale

- Service national, civil ou militaire

- Sortir de l'Otan

Dans la même thématique

L’essentiel des programmes des “petits” candidats
4min

Politique

Lettre d’Emmanuel Macron : « Je crois que les Français ne sont pas dupes et qu’ils savent que c’est un tour de passe-passe », juge Fabrice Leggeri (RN)

A quelques jours du premier tour des élections législatives, Fabrice Leggeri, porte-parole du RN a détaillé plusieurs éléments du programme du parti de Jordan Bardella. Ce dernier qualifie la lettre d’Emmanuel Macron de « tour de passe-passe » et envisage la démission d’Emmanuel Macron si les élections ne permettent pas de dégager une majorité absolue.

Le

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention toute particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le