L’ex-maire de Saint-Maur au tribunal pour des fausses factures avec une filiale de Bygmalion

L’ex-maire de Saint-Maur au tribunal pour des fausses factures avec une filiale de Bygmalion

L'ancien maire de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) Henri Plagnol, soupçonné d'avoir cautionné un système de fausses factures...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

L'ancien maire de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) Henri Plagnol, soupçonné d'avoir cautionné un système de fausses factures émanant d'une filiale de Bygmalion, est jugé lundi à Créteil pour complicité de détournement de fonds publics.

L'ancien édile divers droite (2008-2014), ex-secrétaire d'Etat, est convoqué devant le tribunal correctionnel avec trois de ses collaboratrices de l'époque. Ils sont poursuivis pour détournement de fonds publics et faux en écriture privée, ou complicité de ces délits.

Le fondateur de Bygmalion, Bastien Millot, est également poursuivi dans cette affaire pour recel de détournements de fonds publics, de même qu'un employé de sa société, pour complicité de recel de détournements de fonds.

En cause, un marché de communication passé entre la ville de Saint-Maur et l'agence Idéepôle, filiale de Bygmalion, de décembre 2009 à juin 2013.

Après avoir conquis la mairie de Saint-Maur en 2014 au terme d'une guerre fratricide, le candidat UMP (aujourd'hui Les Républicains) Sylvain Berrios avait mis fin au marché avec Idéepôle.

Environ 250.000 euros de prestations litigieuses auraient selon lui été réalisées au travers de frais d'exécution d'urgence, de frais de suivi et de conseil post-création, de la double facturation du guide de la ville et de prestations non justifiées sur de multiples publications communales.

Le parquet avait ouvert une enquête préliminaire en avril 2013 à la suite d'une plainte d'élus de Saint-Maur, dont Sylvain Berrios. Les policiers de la brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) avaient saisi divers documents lors d'une perquisition à la mairie en juin 2014.

"Je suis assez serein car rien dans les auditions ou dans le dossier ne démontre que j'étais au courant, ni que j'ai couvert quoi que ce soit", avait assuré à l'AFP M. Plagnol en décembre.

La société Bygmalion, à la réputation sulfureuse, est également impliquée dans l'affaire des comptes de campagne de l'ancien président Nicolas Sarkozy.

Dans un autre dossier, Bastien Millot a par ailleurs été condamné à cinq mois de prison avec sursis pour avoir passé des contrats entachés de favoritisme avec France Télévisions.

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

L’ex-maire de Saint-Maur au tribunal pour des fausses factures avec une filiale de Bygmalion
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le