La candidature d’Azoulay à l’Unesco, une “insulte” aux pays arabes, selon une sénatrice LR

La candidature d’Azoulay à l’Unesco, une “insulte” aux pays arabes, selon une sénatrice LR

La sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam (LR) a qualifié vendredi d'"insulte aux pays arabes" la candidature de dernière minute de la...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam (LR) a qualifié vendredi d'"insulte aux pays arabes" la candidature de dernière minute de la ministre de la Culture Audrey Azoulay à la tête de l'Unesco.

"Une telle candidature est une insulte aux pays arabes, qui n'ont jamais obtenu un tel poste à l'Unesco et envers lesquels des engagements moraux avaient été pris pour que ce poste revienne à un des leurs", écrit dans un communiqué Mme Garriaud-Maylam, représentante du Sénat à la commission nationale française de l'Unesco.

"Cette candidature, déposée quelques instants seulement avant la clôture officielle du processus, est une faute morale et diplomatique du président Hollande", ajoute cette sénatrice des Français de l'étranger en appelant à son retrait.

Selon elle, "il est en effet de tradition que le pays qui a le privilège d’héberger le site d’une institution internationale, n’en brigue pas pour lui-même le poste de président ou de directeur général".

Mme Garriaud-Maryam souligne également que les pays membres de l’Unesco sont divisés en six groupes, que le premier groupe, auquel appartient la France a obtenu six fois le poste de Directeur général, et chaque autre groupe une fois, à l'exception des pays arabes.

Neuf États membres de l'Unesco ont proposé chacun un candidat pour le poste de directeur général, qui est le plus haut fonctionnaire de cette organisation des Nations unies basée à Paris, en remplacement de la Bulgare Irina Bokova en fin de mandat cette année: l'Azerbaïdjan, le Vietnam, l’Égypte le Qatar, la Chine, le Guatemala, l'Irak, le Liban et la France.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le