La chute de Pierre Bérégovoy

La chute de Pierre Bérégovoy

Le 1er mai 1993 se suicidait le Premier ministre sortant, Pierre Bérégovoy. Public Sénat diffuse « Un homme d’honneur », une fiction de Laurent Heynemann qui revient sur les dernières années de ce politique issu de la classe ouvrière, jusqu’à son suicide.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que le souvenir de Pierre Bérégovoy revient de façon assez inattendue dans cette campagne présidentielle (François Fillon, mis en cause dans des affaires judiciaires, se comparant à l’ancien Premier ministre socialiste), il est bon de se rappeler quelles ont été les circonstances de la mort de cet homme politique au parcours atypique. La fiction, parfois, peut remplir ce rôle.

Ainsi, dans « Un homme d’honneur », fiction diffusée sur Public Sénat cette semaine, le réalisateur et coscénariste Laurent Heynemann raconte la chute de Pierre Bérégovoy. Et pour cela il s’appuie à la fois sur l’aspect public et privé du personnage : le 1er mai 1993, alors que Pierre Bérégovoy (interprété par Daniel Russo), est transporté, dans un état désespéré, par hélicoptère de Nevers à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris, Gilberte son épouse (jouée par Dominique Blanc), prend la route de son côté, conduite par le chauffeur de son mari. Durant ce douloureux trajet, reviendront en flash-back les moments marquants de l’ascension du maire de Nevers, ses faux-pas, ses doutes et sa disgrâce.

Lui qui s’est présenté en 1992 dans son discours d’investiture devant l’Assemblée nationale comme celui qui allait lutter contre la corruption (« Qui s’attaque à la justice, s’attaque à la République » dira-t-il), sera rattrapé par les affaires liées à l’entourage de François Mitterrand et devra s’expliquer sur le prêt d’un million de francs pour l’achat d’un appartement, que lui accordera Roger-Patrice Pelat, ami intime du Président de la République et inculpé dans l’affaire Péchiney. Sa mort marquera les esprits et, comme souvent, fera l’objet de rumeurs complotistes. Le réalisateur, Laurent Heynemann a évité, ici, cet écueil.  

 

 

La fiction « Un homme d’honneur » de Laurent Heynemann est diffusée sur Public Sénat samedi 15 avril 2017 à 22h30 et rediffusée dimanche 16 avril à 10h30 et 19h00.

Dans la même thématique

La chute de Pierre Bérégovoy
4min

Politique

Lettre d’Emmanuel Macron : « Je crois que les Français ne sont pas dupes et qu’ils savent que c’est un tour de passe-passe », juge Fabrice Leggeri (RN)

A quelques jours du premier tour des élections législatives, Fabrice Leggeri, porte-parole du RN a détaillé plusieurs éléments du programme du parti de Jordan Bardella. Ce dernier qualifie la lettre d’Emmanuel Macron de « tour de passe-passe » et envisage la démission d’Emmanuel Macron si les élections ne permettent pas de dégager une majorité absolue.

Le

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention toute particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le