La fermeture des bureaux de vote à 19H00, casse-tête pour les sondeurs

La fermeture des bureaux de vote à 19H00, casse-tête pour les sondeurs

Le report à 19H00 de la fermeture des bureaux de vote pour empêcher la divulgation des résultats de l'élection présidentielle...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le report à 19H00 de la fermeture des bureaux de vote pour empêcher la divulgation des résultats de l'élection présidentielle avant l'heure légale complique la tâche des instituts de sondage, habitués à diffuser leurs estimations dès 20H00.

Selon le résultat du vote, l'image tant attendue des deux candidats qualifiés pour le second tour, qui apparaissait à l'écran à 20H00 pile, n'est plus garantie.

Jusqu'en 2012, les bureaux de vote fermaient à 18H00, à l'exception des grandes villes où les électeurs pouvaient voter jusqu'à 20H00.

Les instituts, qui travaillent en partenariat avec les grands médias audiovisuels, pouvaient alors établir leurs estimations bien avant 20H00 et le début des soirées électorales.

La loi interdisant toute publication de résultats en France avant la fermeture des derniers bureaux, c'est-à-dire 20H00, des estimations circulaient alors sur le net et les sites de journaux étrangers qui ne sont pas soumis aux mêmes contraintes, et pouvaient ainsi influencer les électeurs qui n'avaient pas encore voté.

Pour limiter les risques, le Parlement a donc adopté en avril 2016 une loi repoussant à 19H00 la fermeture des bureaux avec, là encore, de possibles dérogations jusqu'à 20H00 dans les grandes villes.

Dès lors, le dépouillement des premiers bureaux débutant à 19H00, les sondeurs qui se basent sur des bulletins effectivement dépouillés pour établir leurs estimations auront une heure de moins pour travailler. Avec une durée moyenne d'environ une heure et quart pour dépouiller un bureau, ils devront se baser sur des dépouillements partiels pour être en mesure de diffuser leurs estimations à 20H00.

Si les scores des candidats arrivés en tête sont serrés, l'incertitude pourra être de mise sur le nom des deux qualifiés pour le second tour.

Les estimations devraient être ensuite actualisées assez rapidement et régulièrement dans la soirée avec l'arrivée des résultats des bureaux entièrement dépouillés.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le