La figure du chef et la rébellion, thèmes des Journées du cinéma politique

La figure du chef et la rébellion, thèmes des Journées du cinéma politique

La deuxième édition des Journées du cinéma politique se tient à Paris du 14 au 16 mars. Au cours de cet évènement, organisé par Sciences Po et auquel s’associe Public Sénat, 20 films seront projetés sur le thème de la figure du chef, mais aussi de la rébellion et de la révolte.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

À quelques semaines du 50e anniversaire de Mai 68, ce n’est pas un hasard si Sciences Po a choisi d’axer la programmation de ses Journées du cinéma politique sur le thème du chef et du rebelle.

« "Un chef, c’est fait pour cheffer" disait, en 1992, le président Jacques Chirac. Où en est la « chefferie politique » ? Quels ont été les effets de Mai-68 ? Aujourd’hui, rencontrons-nous de nouveaux chefs ou retrouvons-nous « l’éternel hier » des formes traditionnelles de leadership ? », s’interroge le président des Journées, le politologue Pascal Perrineau.

Pour cette deuxième édition de ce festival, dont Public Sénat est partenaire, 20 films et documentaires seront diffusés au cinéma L’Arlequin (76 rue de Rennes, Paris 6e). Les entrées sont libres et gratuites, et certaines séances se prolongeront avec un échange avec les réalisateurs.

Les figures du chef

Dictateur, monarque, tribun, leader religieux ou encore militaire, la figure du chef sera abordée sous plusieurs facettes, et plusieurs pays, à travers sept films et documentaires :

  • « Échos d’un sombre empire » de Werner Herzog (documentaire, France, 1990, 1h25) : séance le 15 mars - 10:30
  • « Les 112 jours de Khomeiny » de Gérard Puechmorel (documentaire, France, 2012, 0h55) : 15 mars - 13:00
  • « La solitude du pouvoir » de Jean-Michel Djian (film, France et Belgique, 2011, 1h30) : séance le 15 mars - 14:00, suivie d’un débat avec le réalisateur
  • « Le Président » d’Yves Jeuland (documentaire, France, 2010, 1h38) : séance le 15 mars - 14:30, suivie d’un débat avec le réalisateur
  • « Le système Poutine » de Jean-Michel Carré & Jill Emery (documentaire, France, 2007, 1h38) : séance le 15 mars - 21:45
  • « Le dernier roi d’Ecosse » de Kevin Macdonald (film, Royaume-Uni, 2007, 2h05) : séance le 16 mars - 13:45
  • « Nasser, du rêve au désastre » de Ben Salama (documentaire, France, 2016, 0h53) : séance le 16 mars - 21:00

La rébellion et la révolte

Un autre cycle de films et de documentaires s’intéressera aux figures de la rébellion et de la révolte avec un focus important sur Mai 68.

  • « The Servant » de Joseph Losey (film, Royaume-Uni, 1964, 1h55) : séance le 15 mars - 10:30
  • « César doit mourir » de Paolo Taviani & Vittorio Taviani (film, Italie, 2012, 1h76) : séance le 15 mars - 17:00
  • « Adieu de Gaulle, adieu » de Laurent Herbiet (film, France, 2008, 1h35) : séance le 15 mars - 19:30
  • « Mourir à trente ans » de Romain Goupil (documentaire, France, 1982, 1h35) : séance le 15 mars - 20:30, suivie d’un débat avec le réalisateur
  • « Le fond de l’air est rouge » de Chris Marker (documentaire, France, 1977, 3h00) : séance le 16 mars - 10:30
  • « Dissidents, artisans de la liberté » de Ruth Zylberman (documentaire, France, 2009, 1h40) : séance le 16 mars - 13:30, suivie d’un débat avec la réalisatrice
  • « Berlin 68-Rudi Dutschke » de Michel Andrieu & Jacques Kebadian (documentaire, France, 1968, 0h41) : séance le 16 mars - 16:00, suivie d’un débat avec les réalisateurs
  • « Milou en mai » de Louis Malle (film, France et Italie, 1990, 1h48) : séance le 16 mars - 18:30
  • « Après Mai » d’Olivier Assayas (film, France, 2012, 2h02) : séance le 16 mars - 20:45

Les figures alternatives au chef autoritaire

Quatre dernières programmations proposeront enfin des voies alternatives aux figures de la chefferie autoritaire, de l’histoire contemporaine américaine et britannique, mais aussi plus près de nous avec la dernière élection présidentielle française.

  • « Lincoln » de Steven Spielberg (film, États-Unis, 2012, 2h29) : séance le 15 mars - 17:30
  • « Harvey Milk » de Gus Van Sant (film, États-Unis, 2008, 2h08) : séance le 16 mars - 10:30
  • « Macron en marche vers l’Élysée » de Bertrand Delais (documentaire, France, 2017, 1h00) : séance le 16 mars - 16:30, suivie d’un débat avec le réalisateur
  • « Le discours d’un roi » de Tom Hooper (film, Royaume-Uni, 2011 ; 1h58) : séance le 16 mars - 17:30

Deux débats à Science Po

Deux grands débats seront également organisés à Science Po, au 13, rue de l’Université, Paris 7e (inscription obligatoire en ligne) :

  • La rébellion contre la figure du chef (14 mars à 19h15 - 21h00). Ce débat tentera de comprendre les fondements du mouvement de Mai 68 et ce qu’il en reste aujourd’hui. Animé par Émilie Aubry, il réunira Cynthia Fleury, Romain Goupil, Dominique Reynié, Henri Weber.
  • Le chef politique : hier et aujourd'hui (15 mars à 19h15 - 21h00). Hier, le chef politique fondait sa légitimité essentiellement sur le charisme ou la tradition. Aujourd’hui, sur quels fondements s’appuie le leadership des responsables politiques actuels ? Animé par Christophe Barbier, cette table ronde réunira Jean-Louis Borloo, Gilles Finchelstein, Yves Jeuland, Myriam Revault d'Allonnes.

Plus de détails sur le site officiel de l'événement.

Dans la même thématique

La figure du chef et la rébellion, thèmes des Journées du cinéma politique
4min

Politique

Lettre d’Emmanuel Macron : « Je crois que les Français ne sont pas dupes et qu’ils savent que c’est un tour de passe-passe », juge Fabrice Leggeri (RN)

A quelques jours du premier tour des élections législatives, Fabrice Leggeri, porte-parole du RN a détaillé plusieurs éléments du programme du parti de Jordan Bardella. Ce dernier qualifie la lettre d’Emmanuel Macron de « tour de passe-passe » et envisage la démission d’Emmanuel Macron si les élections ne permettent pas de dégager une majorité absolue.

Le

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention toute particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le