La France insoumise: Charlotte Girard va se retirer de la coordination du programme

La France insoumise: Charlotte Girard va se retirer de la coordination du programme

Charlotte Girard, coordinatrice du programme de La France insoumise, a indiqué à l'AFP qu'elle se désengagerait de cette...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Charlotte Girard, coordinatrice du programme de La France insoumise, a indiqué à l'AFP qu'elle se désengagerait de cette responsabilité après les élections européennes, confirmant une information du Point tout en niant toute portée politique à ce retrait.

"C'est une intention qui accompagne la restructuration annoncée du secteur programme (après le scrutin du 26 mai, ndlr), cela n'est pas à lier avec les événements récents", a assuré Mme Girard, qui dit ne "pas avoir le temps de (s)'investir comme l'exigerait la fonction".

Néanmoins, après les départs de la liste LFI, en quelques mois, des candidats Djordje Kuzmanovic, Sarah Soilihi, François Cocq et plus récemment, la semaine dernière, de Thomas Guénolé, celui de Charlotte Girard, veuve de François Delapierre, l'ancien bras droit de Jean-Luc Mélenchon, jette une nouvelle ombre sur une campagne dans laquelle le mouvement tente difficilement de passer les 10%.

Elle devait d'abord copiloter la liste avec Manuel Bompard avant finalement de jeter l'éponge à l'automne, évoquant officiellement des raisons personnelles. Elle était l'un des quatre auteurs d'un courrier interne, en janvier, dénonçant la "brutalité", "hors de tout cadre collectif", de l'exclusion de LFI de François Cocq par un simple tweet de Jean-Luc Mélenchon.

"Comme d'autres, elle a une certaine fatigue du fonctionnement interne, et veut se recentrer sur sa famille", explique un de ses amis à l'AFP.

"Charlotte était de plus en plus retrait et ça fait un certain temps que son désengagement du programme était en germe", observe de son côté François Cocq, qui explique: "Depuis septembre, Charlotte ne trouve pas sa place dans cette campagne, ni en termes de fonctionnement ni sur la ligne portée".

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le