« La France insoumise est en perdition sur le plan moral » juge Maël de Calan

« La France insoumise est en perdition sur le plan moral » juge Maël de Calan

Candidat à la présidence des Républicains, Maël de Calan n’a pas de mots assez durs pour qualifier la France Insoumise. Invité de territoires d’Infos ce jeudi, il estime que la réaction controversée d’Alexis Corbière (FI) à la mort de Johnny Hallyday est révélatrice de « la violence » consubstantielle à ce parti politique
Public Sénat

Par Héléna Berkaoui

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Invité de Territoires d’Infos ce jeudi, Maël de Calan s’est lancé dans une virulente diatribe contre le parti de Jean-Luc Mélenchon. Pour le jeune candidat à la présidence des Républicains cette formation politique est empreinte de « violence » et la réaction au décès de Johnny Hallyday de quelques uns de ces membres en témoigne.

Hier, la mort du « Elvis Français » a déclenché une myriade de réactions. Le tweet du député FI, Alexis Corbière, a déclenché la colère des internautes. Manque de subtilité ? Récupération politique ? Pour Maël de Calan, cette déclaration est avant tout révélatrice de la « violence » inhérente à ce parti politique.

Maël de Calan poursuit. Selon lui, « la France insoumise, au même titre que le Front national, fait partie de ces formations populistes. » Il estime que la France insoumise est « là pour exciter le malheur des gens. » Avant de leur reprocher de verser dans « une culture de faits alternatifs, de violence verbale et parfois de violence tout court. »   

corbiere.png

Dans la même thématique

Centrale Nucleaire de Nogent sur Seine, France
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l'écologie ? 

Derrière le pouvoir d’achat, la sécurité, l’immigration ou encore l’international, l’écologie se retrouve reléguée parmi les sujets les moins mis en avant par les différents candidats aux législatives, ce qui n’empêche pas des divergences très profondes entre les trois principales coalitions en campagne 

Le

Paris : Gabriel Attal conference de presse
4min

Politique

« Pas de hausse d’impôts quoi qu’il arrive », promet Attal : « Démagogie pure » répond la commission des finances du Sénat

Lors d’une conférence de presse, Gabriel Attal a fustigé a renvoyé dos à dos les programmes économiques du RN et du Nouveau Front Populaire, comme étant irréalistes tout en prenant l’engagement « d’inscrire dans la loi une règle d’or budgétaire, pas d’augmentation des impôts quoi qu’il arrive ». « Une impasse » pour les sénateurs de la commission des finances.

Le

« La France insoumise est en perdition sur le plan moral » juge Maël de Calan
6min

Politique

Attal présente son programme et renvoie dos à dos « Nupes » et RN : « Le 30 juin, j’aimerais que les Français me choisissent » 

Ce jeudi 20 juin, le Premier ministre a dévoilé une série de mesures sur le pouvoir d’achat, le travail, la transition écologique ou encore la justice des mineurs, qui seront portées par les candidats de la majorité aux législatives anticipées. Gabriel Attal n’a pas hésité à personnaliser le scrutin, appelant les Français à « le choisir » dès le premier tour.

Le