La France insoumise veut faire interdire les lanceurs de balles de défense

La France insoumise veut faire interdire les lanceurs de balles de défense

Des élus La France insoumise ont demandé samedi l'interdiction des lanceurs de balle de défense (LBD), dont ils jugent l...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Des élus La France insoumise ont demandé samedi l'interdiction des lanceurs de balle de défense (LBD), dont ils jugent l'utilisation par la police "dangereuse" au moment où des manifestants à Paris de l'acte 10 des "gilets jaunes" dénonçaient les violences policières.

"Il faut que cette violence cesse, l'utilisation des LBD est dangereuse", a tweeté le député de Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière qui a déposé vendredi à l'Assemblée nationale, au nom du groupe des 17 députés LFI, une proposition de loi "visant à interdire l'utilisation des LBD et grenades lacrymogènes de type F4".

De son côté, le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a, lors de ses voeux vendredi à Marseille, assuré "ne pas être en bataille rangée avec les policiers". "C'est la doctrine de l'emploi des forces de police qui est en cause", a-t-il ajouté, déplorant les blessés parmi les manifestants et notamment ceux victimes de tirs de LBD.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a lui défendu l'utilisation des LBD: "Si vous supprimez les moyens de défense à nos forces de l'ordre, il leur reste quoi? Il leur reste le contact physique - et il y aura certainement beaucoup plus de blessés - ou il leur reste l'utilisation de leurs armes de poing qui est la solution ultime", a-t-il dit.

Jeudi, le Défenseur des droits Jacques Toubon a demandé la suspension des LBD en raison de leur "dangerosité". Le même jour, une cinquantaine de représentants politiques et intellectuels de gauche favorables aux "gilets jaunes" ont appelé à "abandonner toutes les armes dont l'utilisation conduit à des mutilations ou à des morts", dénonçant une "maladie sécuritaire", dans une tribune publiée dans Le Monde.

Alors que le gouvernement ne donne aucun chiffre global des manifestants blessés par LBD, le collectif militant "Désarmons-les" et le journaliste indépendant David Dufresne ont recensé près d'une centaine de blessés graves, en grande majorité par des tirs de LBD, dont une quinzaine qui ont perdu un œil, depuis le début de la contestation des "gilets jaunes" en novembre.

Dans la même thématique

La France insoumise veut faire interdire les lanceurs de balles de défense
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le

La France insoumise veut faire interdire les lanceurs de balles de défense
3min

Politique

Drapeau palestinien à l’Assemblée : « Reconnaître un Etat palestinien, aujourd’hui, ce serait légitimer le Hamas », estime Jordan Bardella

Invité ce mercredi 29 mai de Public Sénat, Jordan Bardella, tête de liste RN pour les élections européennes, a dénoncé les positions de LFI sur le conflit à Gaza et leur attitude dans le débat public. Le président du RN estime que la reconnaissance d’un Etat palestinien n’est plus d’actualité depuis les attaques du 7 octobre.

Le