La réforme des retraites « sera vraisemblablement le premier texte de 2023 proposé en Conseil des ministres », indique Franck Riester

La réforme des retraites « sera vraisemblablement le premier texte de 2023 proposé en Conseil des ministres », indique Franck Riester

Au micro de la matinale de Public Sénat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement évoque un texte présenté en tout début d’année, et voté au Parlement avant la fin de l’hiver.
Romain David

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le calendrier de la réforme des retraites se précise. Invité lundi matin de « Bonjour chez vous », la matinale de Public Sénat, Franck Riester le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, a confirmé que le gouvernement ne passerait pas par un amendement au budget 2023 de la Sécurité sociale pour reformer le système des pensions. « Élisabeth Borne, avec Olivier Dussopt et moi-même, a reçu les différents groupes des partis représentés à l’Assemblée nationale et au Sénat. Olivier Dussopt reçoit les organisations syndicales. Un planning de travail est prévu jusqu’à la fin de l’année pour tenir compte des remarques, des avis et des propositions », explique notre invité.

« Ensuite, la Première ministre fera un bilan de ces concertations », poursuit Franck Riester. « Un texte sera proposé en début d’année prochaine, ce sera vraisemblablement le premier texte [de l’année 2023, ndlr] proposé en Conseil des ministres, et voté avant la fin de l’hiver », ajoute-t-il.

Un âge minimum de départ repoussé à 64-65 ans d’ici 2031

« Contrairement à ce qui est dit, nous prenons le temps de la concertation et de l’ouverture », fait valoir le ministre alors que la piste envisagée par l’exécutif, celle d’un recul de l’âge de départ à la retraite, continue de soulever l’ire de la gauche et des partenaires sociaux.

« On va continuer cette politique qui vise à la fois à tenir les engagements du président de la République, à s’assurer de la pérennité du système des retraites, à continuer à l’améliorer pour conforter les pensions, pour que le système soit plus juste, et donc rallonger l’âge de départ pour travailler jusqu’à 64 -65 ans, qui est notre objectif d’ici à 2031 », défend Franck Riester. Il promet également une série d’améliorations « sur le cumul retraite-emploi, la prise en compte du travail des séniors » ou encore « l’égalité femme-homme ».

Dans la même thématique

La réforme des retraites « sera vraisemblablement le premier texte de 2023 proposé en Conseil des ministres », indique Franck Riester
4min

Politique

Dissolution : « Le quinquennat d’Emmanuel Macron s’est terminé le 9 juin », affirme Patrick Kanner

Invité de la matinale de Public Sénat, Patrick Kanner, président du groupe socialiste au Sénat s’est exprimé sur les enjeux de la campagne pour les législatives. L’élu du Nord n’a pas épargné le président de la République, considérant que « sa parole n’existe plus ». Le socialiste s’inquiète également des conséquences de la dissolution.

Le

Raphael Glucksmann public meeting in Blanquefort
3min

Politique

Sondage : Raphaël Glucksmann devient la personnalité de gauche la plus populaire, Jean-Luc Mélenchon s'écroule

Le dernier relevé du baromètre politique d’Odoxa, réalisé par Mascaret pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale, fait état d’un fort regain de popularité pour les personnalités du Nouveau Front Populaire de Raphaël Glucksmann à Fabien Roussel, à l’exception notable de Jean-Luc Mélenchon dont la cote de popularité s’effondre.

Le

FRA – RN – LEGISLATIVES – CONF DE PRESSE BARDELLA
5min

Politique

Le « barrage républicain » contre le RN s'effrite, la gauche principale repoussoir, selon notre baromètre Odoxa

Le dernier relevé du baromètre politique Odoxa, réalisé par Mascaret pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale, fait apparaître un renversement historique du « barrage républicain ». Le Rassemblement national ne fait plus figure de repoussoir, et c’est contre le RN qu’un barrage serait le moins susceptible de se former. A l’inverse, le Nouveau Front Populaire semble être la force politique la plus exposée au barrage.

Le

France Vaccines Africa
3min

Politique

Sondage : la popularité d’Emmanuel Macron s’effondre à 27% d’opinions favorables 

A moins d’une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, le pari de la « grande clarification » politique, voulue par Emmanuel Macron à travers la dissolution de l’Assemblée nationale, semble tourner à la déconvenue pour le chef de l’Etat. Le dernier relevé du baromètre politique d’Odoxa, réalisé par Mascaret pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale, égratigne la stratégie d’Emmanuel Macron dont la popularité continue de reculer.

Le