Laurent Wauquiez  a « besoin du Sénat »  pour contrer Macron « le Parisien »

Laurent Wauquiez a « besoin du Sénat » pour contrer Macron « le Parisien »

À quelques jours du conseil national du parti, Le président des Républicains est venu remobiliser les sénateurs de son groupe. « Des élus de terrains avec une parole de bon sens qui manque trop souvent » à Emmanuel Macron selon lui.  
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Laurent Wauquiez l’avoue. Il « apprécie énormément »  le Sénat ». Et pour cause. À la Haute assemblée qui représente les territoires, sa formation y est majoritaire. « Des élus de terrain, qui ont cette parole de bon sens, qui je trouve manque trop souvent à ce gouvernement et au président de la République » a considéré le nouveau président LR. Une forme de cohérence avec ses propos de l’automne dernier, où Laurent Wauquiez estimait qu’Emmanuel Macron « était hanté par une haine de la province ».

Quelle était la teneur de cette première visite de Laurent Wauquiez au groupe LR depuis son élection ? « On a parlé de l’augmentation de la CSG. On a parlé de la remise en cause de la politique familiale. On a parlé de l’augmentation de l’essence. On a parlé aussi de la représentation des territoires et des communes qui est aujourd’hui fortement menacée par une orientation très parisienne » confie-t-il. Raison pour laquelle, le président LR assure « qu’il va avoir besoin du Sénat » pour contrer « ce président de la République à l’approche très parisienne ». « Il y a besoin au fond de cette force qu’incarnent les sénateurs qui sont la voix des territoires ».

(Images Jérôme Rabier)

Dans la même thématique

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le