Le couple Macron à Marseille: des habitants entre étonnement et indifférence

Le couple Macron à Marseille: des habitants entre étonnement et indifférence

"Bonne chose" pour les uns, "aucun intérêt" pour les autres: les vacances d'Emmanuel et Brigitte Macron dans le très huppé quartier du Roucas...
Public Sénat

Par Alexandra DEL PERAL

Temps de lecture :

3 min

Publié le

"Bonne chose" pour les uns, "aucun intérêt" pour les autres: les vacances d'Emmanuel et Brigitte Macron dans le très huppé quartier du Roucas-Blanc à Marseille sont diversement accueillies par les habitants, dont certains s'étonnent du choix du lieu de villégiature présidentiel.

"Qu'il soit à Marseille ou ailleurs, ça ne fait aucune différence. Ca ne va rien changer à notre vie quotidienne!", s'agace Jean-Pierre, la soixantaine, attablé à un café dans le quartier du Roucas-Blanc, dans le 7ème arrondissement de la ville.

En plein jogging, Germain, retraité et habitant du quartier depuis "près d'un quart de siècle", est indifférent lui aussi à la présence du couple présidentiel: "cela ne va rien changer pour la ville! Il n'est pas là pour faire des propositions, il va rester quelques jours puis repartir. Cela n'a aucun intérêt!", dit-il dans un souffle avant de repartir.

Mais Julie, qui habite dans le quartier depuis 22 ans, estime que la venue du chef de l'Etat et de son épouse peut être une bonne chose pour la cité phocéenne: "je pense que c'est plutôt positif pour l'image de la ville, ça montre que Marseille peut être une vraie destination estivale au même titre que d'autres villes de la Côte-d'Azur", lance-t-elle.

Un lieu de vacances qui surprend Abdellatif, chauffeur Uber et habitué du quartier: "Le président est vraiment à Marseille?" se demande-t-il à voix haute. "Mais que fait-il ici?", s'étonne-t-il.

Vue de l'entrée du parc Talabot dans le quartier du Roucas-Blanc, à Marseille, le 14 août 2017
Vue de l'entrée du parc Talabot dans le quartier du Roucas-Blanc, à Marseille, le 14 août 2017
AFP

L'Elysée, qui n'a pas confirmé l'information, faisant planer le doute sur la destination de vacances du couple présidentiel, fait simplement savoir que le président passe ses vacances "en France" et reste "mobilisable à tout moment".

- Villas luxuriantes -

Selon le quotidien La Provence, le couple présidentiel logerait dans la villa du préfet de région, située dans le parc Talabot, un parc de plusieurs hectares connu pour ses splendides villas et desservi par plusieurs petites rues réglementées.

Car l'accès au parc est gardé - en permanence - par des vigiles privés. Grilles métalliques imposantes, impossible d'entrer sans y avoir été invité. Plusieurs camions de police stationnent également sur l'avenue bordant le parc.

Quartier huppé et hautement résidentiel, le Roucas-Blanc est presque exclusivement composé de luxuriantes résidences fermées qui font face à la mer et à la basilique Notre-Dame-de-la-Garde.

Vue des demeures du parc Talabot dans le quartier du Roucas-Blanc, à Marseille, le 14 août 2017
Vue des demeures du parc Talabot dans le quartier du Roucas-Blanc, à Marseille, le 14 août 2017
AFP

Un "quartier-village", comme aiment le définir les habitants, qui a toujours été plébiscité par la "bourgeoisie locale" pour son éloignement du tumulte du centre-ville et sa proximité avec la mer.

Situé dans la partie Sud de la ville, il fait partie des quartiers les plus riches de Marseille. Un décor qui tranche avec la partie Nord, rongée par le chômage et la précarité.

Le député REM des quartiers Nord, Saïd Ahamada, a d'ailleurs profité de l'occasion pour inviter le président à se rendre dans ces quartiers: "Bienvenue au président Macron! Qu'il n'hésite pas à visiter le nord de la ville qui recèle lui aussi de très beaux lieux a découvrir", a-t-il tweeté dimanche.

Un avis partagé par José, restaurateur dans le quartier: "Je trouve ça bien qu'il vienne à Marseille mais peut-être qu'il aurait pu loger dans un quartier moins fermé et plus accessible", dit-il timidement, avant de déclarer: "c'est quand même très haut de gamme comme lieu de villégiature!".

Dans la même thématique

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le

Paris: weekly session of questions to the government at the Senate
3min

Politique

RIP sur l’immigration : pour Bruno Retailleau, le Conseil constitutionnel « outrepasse son rôle »

Les Républicains s’en prennent une nouvelle fois au Conseil constitutionnel après avoir vu leur proposition de référendum d’initiative partagée (RIP) sur l’immigration invalidée par les Sages. « Un nouveau tournant » pour le patron de la droite sénatoriale qui avait déjà eu des mots assez durs à l’égard de la plus haute juridiction lors de la large censure de la loi immigration.

Le

Paris: The political party LR Les Republicains organized an economic evening
4min

Politique

RIP sur l’immigration : le Conseil constitutionnel rejette la demande des LR

Les Républicains avaient recueilli le nombre de signatures de parlementaires nécessaires pour lancer un référendum d’initiative partagée sur l’immigration. Leur proposition de loi référendaire visant à conditionner certaines prestations sociales aux étrangers en situation régulière a été jugée non conforme à la Constitution par le Conseil Constitutionnel.

Le