Le couple Macron prend ses quartiers à l’Elysée

Le couple Macron prend ses quartiers à l’Elysée

Le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte ont emménagé dimanche dans les appartements privés de l'Elysée, a-t-on...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte ont emménagé dimanche dans les appartements privés de l'Elysée, a-t-on appris mardi dans l'entourage de l'épouse du chef de l'Etat.

Les Macron ont quitté l'appartement qu'ils louaient dans le VIIe arrondissement de Paris, qui ne permettait pas de garantir leur sécurité, a-t-on ajouté.

Brigitte Macron a également depuis quelques jours installé son bureau au rez-de chaussée du Palais de la rue du Faubourg Saint-Honoré.

Par ailleurs, Mme Macron, à laquelle le président de la République veut donner un statut officiel de Première dame, accompagnera son époux pendant son déplacement au sommet de l'Otan à Bruxelles jeudi et au G7 de Taormine en Italie vendredi et samedi.

Ce sera son premier déplacement international en tant qu'épouse du chef de l'Etat.

Emmanuel Macron avait déclaré pendant la campagne qu'il voulait "clarifier" le statut de l'épouse du chef de l'Etat en lui donnant un statut officiel, quoique sans rémunération, afin de "sortir d'une hypocrisie française".

"Je souhaite qu'un cadre soit défini et je demanderai qu'un travail soit conduit en la matière", avait déclaré Emmanuel Macron, pour qui "il faut que la personne qui vive avec vous puisse avoir un rôle, qu'elle soit reconnue dans ce rôle".

Le couple est devenu pendant la campagne l'attraction de la presse people française et internationale, fascinée par leur histoire hors du commun.

Les épouses des présidents de la République, qui reçoivent des dizaines de milliers de lettres par an, ont toujours disposé de bureaux à l'Elysée et de collaborateurs, rémunérés sur les finances du cabinet du président.

Selon un rapport de la Cour des Comptes de 2013, Valérie Trierweiler, l'ex-compagne de François Hollande, comptait 5 collaborateurs et coûtait 33.000 euros par mois à l'Etat. Carla Bruni-Sarkozy, disposait quant à elle d'une équipe de 8 personnes.

Dans la même thématique

Le couple Macron prend ses quartiers à l’Elysée
3min

Politique

Européennes : L’Europe est « une foire d’empoigne entre brigands, créée par et pour les intérêts des capitalistes », dénonce Nathalie Arthaud

Tête de liste Lutte Ouvrière (LO), deux ans après avoir récolté 0.56% à la dernière élection présidentielle, l’enseignante en sciences économiques et sociales a dénoncé, au micro de Public Sénat, la « rapacité patronale », et sa volonté de « combattre cette société capitaliste, qui nous mène de crise en crise et de guerre en guerre ».

Le

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
5min

Politique

Sondage : après son débat avec Attal, Bardella au plus haut à 34% d’intentions de vote, Hayer recule encore

L’avance considérable prise par la tête de liste RN sur ses autres concurrents pour les élections européennes du 9 juin prochain se confirme dans le dernier relevé du baromètre d’Odoxa, réalisé par Mascaret* pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale. Cette enquête d’opinion a été réalisée après le débat qui a opposé Jordan Bardella au Premier ministre Gabriel Attal le 23 mai. Dans le même temps, la majorité présidentielle continue de perdre du terrain dans les intentions de vote.

Le

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le