Le Foll: le récépissé, un dispositif “fragile”

Le Foll: le récépissé, un dispositif “fragile”

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a émis des doutes mardi sur l'idée d'un "récépissé" qui serait remis après...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a émis des doutes mardi sur l'idée d'un "récépissé" qui serait remis après chaque contrôle d'identité, le jugeant "fragile" et lui préférant l'installation de caméras selon lui plus "efficaces".

"La question du récépissé peut donner des solutions, mais on voit bien aussi sa fragilité", a estimé Stéphane Le Foll sur France Inter.

"Celui qui a le récépissé, il le garde ou il ne le garde pas, il le perd ou il l'a, franchement il faut regarder tout ça avec beaucoup de franchise", a-t-il ajouté à propos de ce dispositif promis par la gauche mais jamais mis en place.

"Les caméras telles qu'elles sont prévues aujourd'hui sont une bien meilleure réponse dans le rapport entre celui qui contrôle, le policier, et le contrôlé, pour faire en sorte que le respect qui est nécessaire dans toute interpellation, le respect de la loi, le respect des règles, soit vérifiable", a assuré Stéphane Le Foll.

"Avec une caméra, je pense qu'on est là dans un sujet beaucoup plus efficace et qui a beaucoup plus de capacité à sécuriser toutes ces interpellations", a-t-il affirmé.

"La caméra aujourd'hui, même les policiers considèrent que c'est un outil qui va permettre la transparence la plus totale et d'éviter ce qui s'est passé", a-t-il dit, évoquant le cas de Théo, un jeune homme noir victime d'un viol présumé lors d'une interpellation le 2 février en banlieue parisienne.

Promesse de campagne du candidat François Hollande, farouchement combattue par les syndicats policiers, l'idée d'un "récépissé" remis après chaque contrôle d'identité avait été abandonnée en 2013 au profit du retour du matricule sur les uniformes, d'une réforme du code de déontologie et de l'expérimentation des caméras.

Aujourd'hui laissé à l'appréciation de l'agent participant à l'expérimentation, le déclenchement de la caméra doit devenir "systématique" lorsqu'il procède à un contrôle, selon la loi "Égalité et Citoyenneté" promulguée fin janvier.

Dans la même thématique

Elections Legislatives panneaux d affichage a Nice
10min

Politique

Législatives : comment les politiques se positionnent face à l’hypothèse d’un second tour contre l’extrême-droite ?

Face à l’avance considérable du Rassemblement national et de ses alliés dans les sondages, de nombreux hommes et femmes politiques se sont prononcés sur l’hypothèse de duels ou de triangulaires impliquant le parti d’extrême-droite. Côté majorité, on se dirigerait vers une stratégie « ni RN, ni LFI », mais rien n'est tranché.

Le

Diminuer la part française au budget de l’Union, la promesse incertaine du Rassemblement national
8min

Politique

Diminuer la part française au budget de l’Union, la promesse incertaine du Rassemblement national

Le programme de Jordan Bardella intègre dans son programme le rabais de la contribution française à l’Union, qu’il compte obtenir auprès de ses partenaires. Problème : le budget pluriannuel européen vient à peine d’être renégocié, ne laissant aucune fenêtre de tir crédible avant deux bonnes années. Sans compter que les tractations budgétaires sont les plus sensibles qui soient entre les Vingt-Sept.

Le

Matignon Reunion des premiers ministres francais et estonien
5min

Politique

Législatives 2024 : à quoi pourrait ressembler un gouvernement technique ?

Ce serait une première en France. Un scénario inédit sous la Vème république. En cas d’absence de majorité absolue à l’issue des élections législatives anticipées, Emmanuel Macron pourrait nommer un gouvernement technique composés de hauts fonctionnaires et d’experts, afin d’éviter un immobilisme total à la tête du pays.

Le