Le Foll ne veut pas d'”opposition radicale” des députés PS à la majorité

Le Foll ne veut pas d'”opposition radicale” des députés PS à la majorité

Stéphane Le Foll a réaffirmé dimanche qu'il plaiderait pour que le groupe socialiste à l'Assemblée Nationale n'affiche pas une ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Stéphane Le Foll a réaffirmé dimanche qu'il plaiderait pour que le groupe socialiste à l'Assemblée Nationale n'affiche pas une "opposition radicale" à la majorité REM, exprimant aussi un avis "positif" sur les débuts du président Emmanuel Macron.

"Ma disposition d'esprit (...) est de faire en sorte que ce groupe aille dans un certain sens qui n'est pas une opposition aujourd'hui radicale à ce qui est mis sur la table", a dit l'ancien ministre de l'Agriculture sur BFMTV.

Si le groupe décide de voter contre la confiance au gouvernement, "je vais plaider pour éviter que le groupe aille dans ce sens là", a insisté ce proche de l'ancien président François Hollande.

"Je suis pour être utile à ma famille politique, au pays et à la réussite du quinquennat qui s'ouvre", a encore déclaré l'ancien porte-parole du gouvernement sous François Hollande.

M. Le Foll a par ailleurs jugé "positif" le premier mois de mandat présidentiel d'Emmanuel Macron, en particulier sur le climat et l'Europe.

Le Parti socialiste a affirmé "clairement" samedi son appartenance à "l'opposition" à la majorité présidentielle dans une résolution adoptée par le Conseil national du PS (le "parlement" du parti) à main levée.

En revanche, le Conseil national a rejeté une formulation qui aurait préconisé aux parlementaires de voter contre la confiance au gouvernement. La formule finalement retenue laisse la porte ouverte à l'abstention des députés.

Dans la même thématique

Le Foll ne veut pas d'”opposition radicale” des députés PS à la majorité
4min

Politique

Nouveau Front populaire : députés et sénateurs réunis pour une démonstration de force

Les près de 130 parlementaires PS avaient rendez-vous au Sénat pour une réunion « opérationnelle », explique le président des sénateurs socialistes Patrick Kanner. Une rencontre qui permet aussi d’afficher le poids du parti au Parlement, à l’heure où les négociations patinent toujours pour Matignon, sur fond de désaccords avec La France insoumise.

Le

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le