Le gouvernement est « dans le mensonge permanent », selon Nicolas Dupont-Aignan

Le gouvernement est « dans le mensonge permanent », selon Nicolas Dupont-Aignan

Devant les mesures prises par l’exécutif pour augmenter le pouvoir d’achat, le président de Debout la France crie aux « fake news ». Selon lui, « les retraités ont la triple peine » quand les « 3 000 familles qui ont payé la campagne » d’Emmanuel Macron sont favorisées.
Public Sénat

Par Héléna Berkaoui

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Le gouvernement traque les gens qui donnent des fausses nouvelles mais il est le roi de la fausse nouvelle », trépigne Nicolas Dupont-Aignan. Pour lui, les huit mesures pour le pouvoir d’achat mises en œuvre par l’exécutif ne sont rien d’autres que des « fake news ». Un écran de fumée destiné à dissimuler d’autres mesures qui, elles, annulent les effets positifs des premières. Pour illustrer son propos, le président de Debout la France a même créé un site, La vraie facture Macron, « beaucoup plus complet que celui du ministère des Finances », selon ses dires.  

« Les retraités ont compris que Monsieur Macron les avait volés »

Selon Nicolas Dupont-Aignan, l’entreprise de l’exécutif pénalise prioritairement les retraités. Le gouvernement avait dit qu’il demanderait un effort de solidarité aux retraités  - notamment avec la hausse de la CSG – mais ces derniers ont aujourd’hui « la triple peine ». « Les retraités ont compris que Monsieur Macron les avait volés », s’emporte-t-il.

« Monsieur Macron, c’est très simple, il a financé d’abord les 3 000 familles qui lui ont payé sa campagne »

Si le « mensonge permanent » de l’exécutif sacrifie les retraités, il sert les plus riches, selon le président Debout la France qui n’hésite pas – en plus de l’habituel procès en parisianisme - à accuser le président de République de clientélisme. « Monsieur Macron, c’est très simple, il a financé d’abord les 3 000 familles qui lui ont payé sa campagne ensuite il finance les gens qui habitent les métropoles, les gens qui ont voté pour lui, et puis il abandonne tout le reste du pays. »   

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le

Paris : Francois Hollande 20 heures sur TF1
4min

Politique

Ces candidats qui font leur grand retour aux législatives

Ils ont été ministres ou Président de la République, ont quitté la vie politique … et choisissent d’y revenir pour les élections législatives. Voici un aperçu des candidats qui font leur retour sur le devant de la scène à l’occasion des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

Le