Le groupe MoDem veut relayer “énergiquement” l’action du gouvernement

Le groupe MoDem veut relayer “énergiquement” l’action du gouvernement

Les députés MoDem, alliés de la République en marche, comptent "relayer énergiquement au Parlement" l'action du gouvernement...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Les députés MoDem, alliés de la République en marche, comptent "relayer énergiquement au Parlement" l'action du gouvernement souhaitée "courageuse et tenace", tout en gardant leur "liberté d'expression", selon leur profession de foi diffusée mardi après la constitution officielle du groupe.

"En choisissant Emmanuel Macron, les Françaises et les Français ont d’abord choisi une alternance profonde et véritable", estiment ces 43 élus, promettant d'"apporter à la nouvelle équipe conduite par Édouard Philippe un concours loyal et déterminé et relayer énergiquement au Parlement une action que nous voulons ardente, courageuse et tenace en vue de relever les immenses défis" du pays.

"Humanisme, développement de l'état de droit, respect de la laïcité républicaine et de la liberté de conscience, indivisibilité des enjeux économiques et sociaux, recherche prioritaire de la paix civile et internationale, confiance en une Europe rassemblée: les valeurs et les principes qui ont toujours été ceux du centre sont pleinement pris en compte dans les objectifs du nouveau quinquennat", et dans les méthodes, ajoutent ces députés.

Ils entendent notamment "prendre toute leur part du combat pour le rétablissement de la confiance des citoyens envers leurs institutions et leurs dirigeants", notamment en appuyant les initiatives "en cohérence avec les grandes orientations du projet de loi présenté il y a quelques semaines par Francois Bayrou".

Le président du MoDem, dont le parti fait l'objet d'une enquête sur l'emploi de ses assistants parlementaires européens, a quitté le gouvernement la semaine dernière, comme Marielle de Sarnez, qui en est vice-présidente, après Sylvie Goulard.

Les députés du parti centriste s'engagent à "répondre scrupuleusement à l’exigence d’exemplarité et de probité qui doit s'imposer aux élus de la nation plus encore qu'à quiconque".

Ils plaident aussi pour "l'intensification et la modernisation du dialogue social dans le cadre des lois, ordonnances, décrets", ou insistent sur le respect attendu de l'accord de Paris sur le climat.

Sur l'Europe, les MoDem affichent leur "soutien résolu à la relance d’un projet européen d’avant-garde et à toutes les initiatives visant à réconcilier les peuples avec l'idéal d'une Europe unie".

Leur "loyauté" et "soutien" iront "toujours de pair avec la liberté d’expression (...) inhérente à la condition parlementaire", observent-ils également.

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le