Le PCF doit « redevenir le grand parti des classes populaires » affirme Pierre Laurent

Le PCF doit « redevenir le grand parti des classes populaires » affirme Pierre Laurent

Le Parti communiste tient ce vendredi et samedi son conseil national. Objectif : « une transformation profonde » de ses instances afin de « redevenir le grand parti des classes populaires ». Et se démarquer encore plus de La France insoumise ?
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

« Un congrès extraordinaire » en 2018 ? C’est ce que va proposer le leader du PCF à l’occasion du conseil national du parti qui se tient vendredi et samedi dans le nord de Paris. « Je vais proposer que ce  congrès soit celui d’une transformation très profonde de notre parti » a affirmé Pierre Laurent, ce matin.

En effet, après une année électorale aussi inattendue de part et d’autre de l’échiquier politique, l’heure est la reconstruction du côté de la place du Colonel-Fabien. « L’heure est venue de refonder une nouvelle organisation communiste plus réactive, plus démocratique, plus participative (…) je crois que l’une des grandes transformations va être pour nous de redevenir le grand parti des classes populaires » a détaillé Pierre Laurent. (Voir la vidéo de tête)

Si après plusieurs rebondissements, le Parti communiste n’a finalement pas présenté de candidat à la dernière élection présidentielle, et a soutenu Jean-Luc Mélenchon, la donne a changé lors des législatives où le PC et La France insoumise ne sont pas parvenus  à trouver un accord. La campagne a même donné lieu à un psychodrame entre les deux formations. LFI avait menacé de poursuivre en justice les candidats communistes qui se prévalaient sur leurs tracts et affiches du soutien de Jean-Luc Mélenchon.

Un groupe distinct pour les communistes à l'Assemblée nationale

Dans la nouvelle Assemblée, les 16 députés de La France insoumise et les 11 du Parti communiste ne formeront pas un groupe en commun. Les communistes ont fait savoir mercredi qu’ils entendaient former un groupe distinct en s’associant avec quatre élus ultramarins, de manière à atteindre le seuil de 15 élus permettant d’obtenir un groupe.

« Notre souhait est d'élaborer un comité de liaison  entre les députés communistes et le groupe de la France Insoumise pour que nous soyons plus forts et plus efficaces pour la défense des intérêts du peuple à l'Assemblée nationale », a expliqué André Chassaigne, réélu dans le Puy-de-Dôme et pressenti pour conserver la présidence du groupe Gauche radicale et démocrate (GDR) à l’Assemblée. La proposition sera examinée par le groupe LFI mardi prochain. Eric Coquerel, nouveau député de Seine-Saint-Denis a lui regretté cette issue qui montre que « la volonté de réaffirmer l’identité communiste dans un groupe est plus forte ».

Pierre Laurent: "Nous voulons penser par nous même"
00:33

Pierre Laurent: « Nous voulons penser par nous-même »

Et en effet, Pierre Laurent ne compte pas abandonner de sitôt l’identité communiste. « Nous voulons penser par nous-même (…) C’est d’abord par rapport à un processus qui nous est propre que nous allons penser ce que nous voulons faire, pas en regardant en miroir d’autres formations politiques que ce soit La France Insoumise ou une autre ». La présidente du groupe communiste du Sénat, Eliane Assassi a  quant à elle tenté de rassurer les nouveaux députés LFI sur une bonne entente en perspective avec les députés PC. « Je suis sûre d’une chose, c’est que nous serons sur des batailles communes et je crois que dans la situation politique, c’est le plus important aujourd’hui ».

Éliane Assassi: avec La France insoumise, nous "seront sur des batailles communes"
00:19

La première phase de « transformation » du Parti communiste commencera début octobre par « une assemblée nationale » destinée à lancer le processus, a annoncé Pierre Laurent.

(Images et interviews filmées: Stéphane Hamalian)

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le