Le PCF organise la « riposte »

Le PCF organise la « riposte »

Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, tenait ce matin une conférence de presse pour présenter les « décisions importantes » prises lors du congrès national du parti, qui avait lieu vendredi et samedi derniers. Au-delà de préparer une « riposte combative au pouvoir actuel », le PCF devrait se rénover en profondeur, grâce à « un chantier de transformation » qui devrait se conduire dans l’année qui vient.
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Fort des quatre députés outre-mer qui l’on rejoint, le PCF va pouvoir constituer un groupe à l’Assemblée nationale. « Un groupe renouvelé et rajeuni (…) dynamique et créatif », se réjouit Pierre Laurent. Mais le parti espère encore et toujours pouvoir compter sur les Insoumis. Faute d’accord trouvé pour former un groupe commun, les communistes leur ont proposé de créer un « comité de liaison » afin de mieux organiser la « riposte » à la majorité présidentielle. Le camp de Jean-Luc Mélenchon devrait donner sa réponse demain.

Objectif premier : « Amplifier le travail de mobilisation » contre la réforme du droit du travail et « mettre en pièces dès cet été » les ordonnances de l’exécutif. Après avoir rappelé que le Parti communiste français avait déposé un projet alternatif à l’Assemblée en février dernier, Pierre Laurent plaide pour un « débat projet contre projet (…) dans les trois mois qui viennent ».

« La mobilisation contre les ordonnances sera l’un des grands thèmes de la Fête de l’Humanité », prévient le secrétaire national du PCF. L’évènement se tiendra du 15 au 17 septembre prochains.

La réforme du droit du travail ne sera pas le seul objet de la « riposte » contre le gouvernement. Pierre Laurent rappelle que les communistes se mobiliseront également tant sur le projet de loi antiterroriste que contre « la désorganisation croissante du système scolaire », et annonce notamment « une semaine nationale de mobilisation devant tous les établissements scolaires » à la rentrée.

« Donner naissance à un nouveau modèle d’organisation politique »

Le PCF s’apprête également à se rénover. « Un grand chantier de transformation profonde et rapide » devrait être conduit « dans les 12 à 18 mois prochains » pour « donner naissance à un nouveau modèle d’organisation politique, profondément décentralisé, beaucoup plus participatif ». Le coup d’envoi sera donné le 14 octobre prochain, à l’occasion de l’assemblée nationale du parti « avec les délégués de tout le pays ». L’objectif est d’ « aller vers la tenue d’un congrès extraordinaire en juin 2018 ou à l’automne 2018 » pour entériner la renaissance du parti.

« La liste des chantiers que nous allons mettre en œuvre n’est pas arrêtée », indique toutefois Pierre Laurent. Si cette liste sera « soumise au débat à la consultation des adhérents », elle devra répondre à un objectif, celui de « redevenir le parti des classes populaires ». Le leader du PCF s’engage particulièrement à ce que « des dizaines de représentants du monde du travail et des quartiers populaires accèdent à l’ensemble des responsabilités du parti, jusqu’aux plus hautes », et ce dès la tenue du congrès extraordinaire. La métamorphose du parti passera également par un changement de la « communication nationale » du parti, ainsi que de son  « identification politique ». Pierre Laurent souhaite ainsi retrouver le C du PCF et redevenir le parti du « commun ».

(sujet vidéo : Stéphane Hamalia)

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le