Le Pen: “Ce résultat est historique, la première étape est franchie”

Le Pen: “Ce résultat est historique, la première étape est franchie”

Marine Le Pen, qualifiée pour le second tour de l'élection présidentielle face à Emmanuel Macron, a jugé dimanche le résultat du...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Marine Le Pen, qualifiée pour le second tour de l'élection présidentielle face à Emmanuel Macron, a jugé dimanche le résultat du premier tour "historique", indiquant qu'une "première étape est franchie".

Le second tour sera le choix entre "la grande alternance" et "la dérégulation", a-t-elle affirmé dans une déclaration de moins de cinq minutes prononcée depuis son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).

Selon les estimations de plusieurs instituts de sondages, Emmanuel Macron est arrivé en tête (23-24%) devant la candidate FN (21,6-23%).

"Vous avez reposé sur moi désormais la responsabilité immense de la défense de la nation française, de son unité, de sa sécurité, de sa culture, de sa prospérité et de son indépendance", a encore affirmé Mme Le Pen, exprimant sa "plus profonde gratitude" à ses électeurs.

Selon elle, les Français devront désormais choisir entre "une dérégulation totale, sans frontières et sans protections", et "la France, des frontières qui protègent nos emplois, notre pouvoir d'achat, notre sécurité, notre identité nationale".

La "grande alternance" qu'elle propose est celle qui mettra au pouvoir "d'autres politiques, d'autres visages", a-t-elle encore affirmé.

Attaquant Emmanuel Macron, elle a estimé que "ce n'est évidemment pas avec l'héritier de François Hollande et de tous les échecs de ce quinquennat catastrophique que cette alternance tant attendue viendra".

La candidate du Front national a lancé "un appel" aux "patriotes sincères" pour "sortir des querelles périmées, des a priori et des ressentiments".

Dans la même thématique

PARIS: Press conference by Jordan Bardella in front of the RN party headquarters.
4min

Politique

Elections législatives : les propositions du Rassemblement national sur l’immigration

Le 14 juin, Jordan Bardella a annoncé dans une interview au micro de BFMTV : « Si je deviens Premier ministre du pays au début du mois de juillet, je ferai de la question de l’immigration et du contrôle de nos frontières, l’une de mes priorités ». En vue des prochaines élections législatives, quelles sont les mesures figurant dans le programme du Rassemblement national en la matière ?

Le

FRA : ELECTIONS EUROPEENNES
4min

Politique

Législatives : « Une situation profondément antidémocratique », tance Pascal Savoldelli, qui demande le dégel du corps électoral

Le sénateur du Val-de-Marne a écrit au Président de la République pour demander le dégel du corps électoral, issu du décret de convocation des élections législatives, publié le 10 juin au Journal Officiel, le lendemain de la dissolution de l’Assemblée nationale. Une requête qui a cependant peu de chances d’aboutir pour des raisons de bonne administration.

Le