Le Pen: “La France sera dirigée par une femme”, “moi ou Mme Merkel”

Le Pen: “La France sera dirigée par une femme”, “moi ou Mme Merkel”

Marine Le Pen a assuré mercredi que "la France sera dirigée par une femme" après la présidentielle, "moi ou Mme (Angela) Merkel",...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Marine Le Pen a assuré mercredi que "la France sera dirigée par une femme" après la présidentielle, "moi ou Mme (Angela) Merkel", après avoir accusé Emmanuel Macron de ne rien faire sans la bénédiction de la chancelière allemande.

"De toute façon, la France sera dirigée par une femme, ce sera ou elle ou moi", a lancé Mme Le Pen à Emmanuel Macron lors de leur débat télévisé de l'entre-deux-tours.

"La réalité, c'est que vous êtes allé voir Mme Merkel et que vous êtes allé lui demander sa bénédiction car vous n'envisagez de ne rien faire sans avoir son accord", venait-elle d'accuser, dénonçant "la soumission à l'Union européenne".

"Bien sûr que je veux une France qui se bat avec l'Allemagne", a répondu M. Macron, lui reprochant "une de ces formules qui sont ridicules".

"Heureusement", a-t-il dit, "notre pays a eu des dirigeants visionnaires. Le général de Gaulle et le chancelier Adenauer ont su travailler ensemble, et ils ont construit cette Europe-là".

Dans la même thématique

Paris: Illustrations Assemblee nationale
4min

Politique

Législatives 2024 : les moments clés de la semaine

La XVIIe législature s’ouvre cette semaine. Les députés vont élire le prochain président ou présidente de l’Assemblée nationale mais également les postes du Bureau. La démission du gouvernement Attal devra être acceptée par le chef de l’Etat avant l’ouverture de la session parlementaire, pour que les 18 ministres élus ou réélus députés puissent participer au vote. Public Sénat détaille pour vous le calendrier de ces prochains jours à l’Assemblée.

Le