Le Pen quitterait le pouvoir en cas de non à un référendum sur la sortie de l’euro

Le Pen quitterait le pouvoir en cas de non à un référendum sur la sortie de l’euro

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a assuré mardi que si elle était élue, elle quitterait le pouvoir en cas de...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a assuré mardi que si elle était élue, elle quitterait le pouvoir en cas de victoire du non au référendum qu'elle pourrait organiser sur la sortie de l'euro.

"Ma première décision politique en ce qui concerne les pays de l'Union européenne, c'est d'engager des négociations", a déclaré Mme Le Pen devant des entrepreneurs réunis par le mouvement patronal Ethic.

"Ces négociations elles visent à retrouver notre liberté économique (...) Si la négo ne marche pas, je dirai aux Français: il faut sortir de l'Union européenne et construire l'Europe des nations et des coopérations", a-t-elle poursuivi.

"Que se passera-t-il si je leur dis qu'il faut sortir et qu'ils décident de rester (dans le cadre d'un référendum, NDLR) ? Et bien ils décideront, le peuple a raison", a-t-elle ensuite déclaré, répondant à une question de l'assistance. "Qu'est-ce que vous voulez que je fasse? Je partirai", a-t-elle assuré.

"L'intégralité du projet qui est le mien ne peut se mettre en oeuvre que si nous avons les moyens, les leviers", a jugé la candidate d'extrême-droite.

Dans la même thématique

Paris: reunion des representants de la Gauche
8min

Politique

Nouveau « Front populaire » : les négociations s’éternisent

Les négociations entre les différents partis de gauche pour une union en vue des élections législatives anticipées laissaient espérer une issue rapide ce jeudi 13 juin. Mais en fin de journée, négociateurs et chefs de partis étaient toujours en discussion. Retour sur des tractations mouvementées.

Le

Leader of Les Republicains (LR) right-wing opposition party Eric Ciotti leaves Les Republicains Headquarters in Paris
11min

Politique

Chez les LR, la crise déclenchée par Eric Ciotti se poursuit sur le terrain judiciaire

Eric Ciotti a saisi le tribunal judiciaire pour contester son exclusion des LR, suite à l’alliance qu’il a annoncé avec le RN pour les législatives. Ses opposants ont reconvoqué un bureau politique pour « valider », sur le plan juridique, son exclusion, afin de mieux respecter les statuts. Alors que la question des investitures est aussi en jeu, chacun fourbit ses armes pour porter la bataille sur tapis vert.

Le