« Le positionnement de Royal » est « pathétique », tacle Boutih

« Le positionnement de Royal » est « pathétique », tacle Boutih

Le député de l’Essonne s’en est vivement pris à la ministre de l’Ecologie, qui ne cache pas sa sympathie pour Emmanuel Macron en vue de l'élection présidentielle.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Invité de Parlement hebdo sur les chaînes parlementaires, le député PS de l’Essonne Malek Boutih, soutien de Manuel Valls pour la primaire de la gauche, a vivement critiqué Ségolène Royal. N’ayant pas annoncé publiquement vers qui se portait son soutien pour l’élection présidentielle, la ministre de l’Ecologie ne cache pourtant pas sa sympathie pour Emmanuel Macron dans les médias, et dans le même temps ne cesse d’égratigner Manuel Valls. Un positionnement qui agace le député.

« Sincèrement, je trouve ça pathétique » estime Malek Boutih. « C’est une femme pour qui j’ai eu beaucoup de respect (…) mais elle n’est pas à la hauteur de ce qu’elle était ».

« Finir comme ça avec des phrases revanchardes en attendant son poste à l’ONU, ce n’est pas terrible ».

Des propos très durs, alors que le député de l’Essonne avait soutenu Ségolène Royal pendant la primaire de la gauche en 2006. « Qui aime bien châtie bien » justifie-t-il.

Il demande à Ségolène Royal de prendre clairement position, à trois mois du premier tour de la présidentielle.

« Si elle veut soutenir Emmanuel Macron, elle n’a qu’à le faire. Mais les petits pas feutrés de la petite bourgeoisie socialiste, ça suffit ».

 

Dans la même thématique

« Le positionnement de Royal » est « pathétique », tacle Boutih
3min

Politique

Drapeau palestinien à l’Assemblée : « Reconnaître un Etat palestinien, aujourd’hui, ce serait légitimer le Hamas », estime Jordan Bardella

Invité ce mercredi 29 mai de Public Sénat, Jordan Bardella, tête de liste RN pour les élections européennes, a dénoncé les positions de LFI sur le conflit à Gaza et leur attitude dans le débat public. Le président du RN estime que la reconnaissance d’un Etat palestinien n’est plus d’actualité depuis les attaques du 7 octobre.

Le

« Le positionnement de Royal » est « pathétique », tacle Boutih
8min

Politique

Encadrement des cabinets de conseil : le Sénat « revient à l’esprit de la commission d’enquête » en deuxième lecture

Les sénateurs ont adopté à l’unanimité en deuxième lecture la proposition de loi, née en 2022 des préconisations de leur commission d’enquête sur l’influence des cabinets de conseil dans les politiques publiques. Ils ont rétabli plusieurs « ambitions » du texte initial, contre l’avis du gouvernement, tout en acceptant certaines rédactions de compromis avec les députés.

Le

Paris: Candidates for the upcoming European elections taking part in a debate hosted by BFMTV
5min

Politique

Immigration, économie, institutions : que propose le Rassemblement national dans son programme pour les élections européennes ?

Largement en tête des sondages, le parti de Jordan Bardella ne prône plus officiellement une sortie de l’Union européenne, pierre angulaire du programme présidentiel de Marine Le Pen jusqu’en 2017. Mais, avec un slogan plus consensuel, la feuille de route du Rassemblement national s’oppose toujours à bon nombre des compétences de Bruxelles, au nom de la souveraineté nationale.

Le