Le préfet de police de Paris Didier Lallement est « un préfet très politique » pour Alexis Corbière

Le préfet de police de Paris Didier Lallement est « un préfet très politique » pour Alexis Corbière

Des affrontements entre la police et les casseurs ont eu lieu en marge des manifestations hier dans plusieurs villes. Le préfet de police de Paris avait appelé les manifestants à aider les forces de l’ordre à arrêter les casseurs.
Public Sénat

Par Océane Blanchard

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Pour éviter les violences, le préfet de police Didier Lallement avait lancé un appel aux manifestants et aux syndicats, les incitant à « empêcher ces casseurs de casser ». Une communication qui révolte Alexis Corbière, député France Insoumise et participant au mouvement social : « Cet homme est un provocateur. »

Pour le député de Seine-Saint-Denis, il s’agit d’une manœuvre pour résumer les manifestations aux violences en marge de cortèges et faire oublier les revendications sociales. Il y avait « 300, 400 imbéciles black blocs place de la République qui embêtaient les forces de police, et tout ça a duré longtemps » décrit-il.

Mais Didier Lallement est un préfet « très politique » dénonce Alexis Corbière. « Il s'est auto-caricaturé dans une vidéo qui a circulé, où une dame l'interpelle dans une manifestation et il lui dit ‘moi je ne suis pas dans le même camp que vous Madame’. Un préfet, il n’a pas à choisir de camp, un préfet il est au service de tout le monde, de l'intérêt général » dénonce le député FI.

Une communication qui cristallise encore plus les tensions entre manifestants et représentants de l’ordre pour Alexis Corbière. Lorsqu’il était préfet à Bordeaux, Didier Lallement « n'a rien trouvé à redire » alors que le parlementaire Loïc Prud’homme « s'est fait matraquer par des forces de l'ordre » explique-t-il. « Moi je ne suis pas pour que les citoyens se fassent matraquer ».

Dans la même thématique

Plenary session on the results of the EU summit at the European Parliament in Brussels.
11min

Politique

Européennes : qui est Valérie Hayer, future tête de liste Renaissance qui « coche toutes les cases » ?

Inconnue du grand public, l’eurodéputée sortante devrait mener la liste de la majorité présidentielle pour les européennes. Celle qui « connaît les dossiers », est présentée comme « bosseuse » et « pugnace », sachant trouver au Parlement des « compromis ». Fille d’agriculteur, cette ancienne collaboratrice parlementaire au Sénat a failli être élue sénatrice de la Mayenne. Spécialiste des questions financières, elle a travaillé sur le plan de relance européen de 750 millions d’euros. Elle devra faire ses preuves sur les plateaux face à Jordan Bardella.

Le

Le préfet de police de Paris Didier Lallement est « un préfet très politique » pour Alexis Corbière
3min

Politique

Au Salon de l’agriculture, Éric Ciotti dénonce « un gouvernement qui joue au pompier pyromane depuis plusieurs années »

Le président des Républicains s’est rendu au Salon de l’agriculture ce lundi. Au micro de Public Sénat, il s’interroge sur les annonces faites par l’exécutif pour calmer la grogne du monde rural, estimant que les mesures qui sont aujourd’hui dénoncées par les agriculteurs découlent directement de la politique conduite par Emmanuel Macron depuis 2017.

Le