Le PS vote la nouvelle orientation du parti

Le PS vote la nouvelle orientation du parti

Ce jeudi soir, entre 17h et 22h, les 50 000 adhérents du Parti Socialiste sont invités à se prononcer sur plusieurs éléments qui dessineront l’orientation générale du parti. A savoir : la réforme statutaire, le projet des socialistes pour 2022 et le texte d’orientation qui permettra de désigner le prochain premier secrétaire du parti. Olivier Faure est candidat et favori.
Public Sénat

Par Marion Vigreux

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Les militants PS devront ce jeudi soir, s’acquitter de 4 votes. La pandémie a bouleversé le calendrier du parti et il faut rattraper ce retard. « On fait tous les votes en même temps pour être rapidement en ordre de marche », précise Corinne Narassiguin, secrétaire nationale à la coordination et aux moyens au PS.
Au programme donc le vote des textes d’orientation, de la réforme statutaire, du rapport d’activité et du projet des socialistes pour 2022.
Un projet sur lequel le parti travaille depuis l’année dernière. Il est le résultat d’un long processus participatif et collaboratif avec les militants et devrait servir de socle au candidat ou à la candidate qui sera désigné pour l’élection présidentielle de l’année prochaine.

Pour Corinne Narassiguin, « cette synthèse doit être la base pour un rassemblement large de la gauche et de l’écologie en vue de la présidentielle ». « Ce projet n’est pas figé » précise-t-elle, « il devra être enrichi par le ou la candidate à l’élection mais aussi par les partenaires politiques qu’on espère rassembler ».

Eric Kerrouche, sénateur PS des Landes, a participé à l’élaboration du projet, sous l’égide de Boris Vallaud. Et pour lui, ce programme permet au PS d’être en phase avec les attentes de la société.
« Ce projet, c’est LA condition absolue pour lancer la présidentielle. La crise a généré une vraie attente de la part des Français. Nous avons essayé de construire un projet qui soit en rupture avec le quinquennat que nous venons de traverser. Nous proposons une parole politique vraie avec des propositions très marquées à gauche, pour une société plus juste. »

Olivier Faure a fait preuve d’un vrai volontarisme pour relever le parti

Mais l’autre vote dont le résultat sera très scruté, c’est celui des textes d’orientation qui doit permettre de désigner le futur premier secrétaire du Parti. Olivier Faure est en poste depuis 2018 et il brigue un second mandat avec le projet « De la renaissance à l’alternance ». Face à lui, la maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy. En campagne depuis l’automne dernier, elle porte la liste « Debout les socialistes pour le renouveau ». Elle veut incarner l’alternance d’un parti qui manque, selon elle, de visibilité et d’idées nouvelles.
Un avis que ne partage pas Eric Kerrouche qui a choisi de soutenir Olivier Faure. « En 2017, après la présidentielle, le PS était dans un état catastrophique. Lorsqu’il présente son projet de reconstruire le parti en 2018 au congrès d’Aubervilliers, Olivier Faure fait une proposition audacieuse. D’autant qu’à l’époque, personne ne veut prendre les commandes du parti après une telle défaite. Il a fait preuve d’un vrai volontarisme pour relever le parti. Et aujourd’hui, cette volonté de reconduction de notre famille politique est en marche. Nous avons de vraies mesures pour retrouver l’écho que nous avions peut-être perdu. »
Ce jeudi, les électeurs choisiront donc l’un des deux projets. Les résultats sont attendus ce vendredi dans la journée. Et le 16 septembre, ils désigneront le candidat qui occupera le poste de premier secrétaire pour un mandat de deux ans et demi.

Vers la fin de la primaire ouverte

Enfin ce soir, le vote de la réforme statutaire devrait acter la fin des primaires ouvertes. Depuis 2011, elles étaient rendues obligatoires pour la désignation des candidats à la présidentielle. Ainsi que le précise Corinne Narassiguin, « on s’est rendu compte que cette primaire n’était pas toujours la bonne solution. On a donc décidé de supprimer cette obligation et de revenir à un vote militant ». Une position que partage Eric Kerrouche.  « Nous estimons que les primaires nous ont fait plus de mal que de bien et qu’il est temps de donner la parole à ceux qui se revendiquent de notre parti et de notre sensibilité ».

Le congrès de Villeurbanne qui se déroulera les 17 et 18 septembre prochains viendra acter les différents votes des militants. Ce sera un moment important pour Corinne Narassiguin. « A Villeurbanne, il faut dire aux Français qu’on est prêt pour la bataille avec une direction renouvelée pour la direction stratégique et politique du parti. Et un projet politique solide pour la présidentielle de 2022 ».

 

Une présidentielle pour laquelle deux candidats se sont positionnés. Stéphane Le Foll, maire du Mans et ministre de l’agriculture sous le gouvernement Hollande, est candidat et demande un débat au sein du Parti Socialiste. La maire de Paris, Anne Hidalgo, doit officialiser sa candidature depuis Rouen ce dimanche.

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le