Le Sénat et l’Assemblée nationale s’accordent pour reporter les régionales et les départementales

Le Sénat et l’Assemblée nationale s’accordent pour reporter les régionales et les départementales

Ce jeudi, députés et sénateurs se sont accordés pour reporter les élections régionales et départementales de mars à juin 2021.
Public Senat GO&UP

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Si la situation épidémique le permet, les élections régionales et départementales se tiendront en juin 2021. Réunis à l’Assemblée nationale le 11 février 2021, les députés et sénateurs se sont accordés en commission mixte paritaire (CMP).

Les élections doivent donc être organisées les 13 et 20 juin prochains. Dans un communiqué, François-Noël Buffet (LR), le président de la commission des lois du Sénat insiste pour que « tout soit mis en œuvre pour organiser les élections locales en juin 2021. Il s’agit d’un impératif démocratique, partagé par l’ensemble des partis politiques et qui fait consensus entre l’Assemblée nationale et le Sénat ». Le rapporteur, Philippe Bas (LR), souligne que « la commission mixte paritaire (CMP) a repris plusieurs propositions du Sénat pour protéger la santé des électeurs, des candidats et des bénévoles qui participent à l’organisation des scrutins. Nous avons permis à chaque électeur de disposer de deux procurations, contre une seule actuellement : un électeur pourra par exemple voter au nom de ses deux parents malades ou âgés, ce qui leur évitera de se déplacer jusqu’au bureau de vote ». Les parlementaires se sont également assurés que l’Etat soit obligé de fournir les équipements de protection nécessaires à la tenue des votes aux communes.

Les deux assemblées seront appelées à confirmer une dernière fois cet accord de manière solennelle en séance les 16 et 18 février 2021.

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

Le Sénat et l’Assemblée nationale s’accordent pour reporter les régionales et les départementales
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le