Le Sénat veut lutter contre les déserts médicaux et renforcer la couverture numérique dans les territoires

Le Sénat veut lutter contre les déserts médicaux et renforcer la couverture numérique dans les territoires

Hervé Maurey (UDI-UC), le président de la Commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, et Louis-Jean de Nicolaÿ (Les Républicains), le co-rapporteur de la commission, ont présenté ce jeudi au Sénat un rapport d’information sur les carences dans l’aménagement du territoire.
Public Sénat

Par Pierre de Boissieu

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le rapport d’information présenté ce mardi par Hervé Maurey, le sénateur UDI-UC de l’Eure, et Louis-Jean de Nicolaÿ, le sénateur Les Républicains de la Sarthe, entend notamment  mettre l’accent sur l’aménagement numérique dans les zones les moins pourvues et renforcer « la présence médicale sur l’ensemble du territoire. »

« On observe depuis des années une dégradation de la situation des déserts médicaux » regrette Hervé Maurey. La question de la téléphonie mobile doit également être posée par le nouveau gouvernement selon lui. Il explique que « ce sont les mêmes territoires qui n’ont ni internet ni les médecins », concluant que « c’est normal qu’ils aient le sentiment d’être abandonnés et qu’ils l’expriment dans les urnes. »

« Des fractures territoriales de plus en plus critiques »

Le rapport d’information alerte sur « les fractures territoriales [qui] se multiplient et deviennent de plus en plus critiques. » En cause, selon les rapporteurs, « la croissance des métropoles [qui] loin de rayonner, appauvrit les zones les plus fragiles. »

« Face à ses enjeux, les pouvoirs publics ont été défaillants » constatent les rapporteurs. « L’aménagement du territoire, pourtant indispensable au développement durable et équilibré de notre pays, est devenu le “parent pauvre” des politiques publiques » peut-on lire dans le rapport. « L’égalité des territoires, proclamée en 2012, reste pour beaucoup une chimère » y regrette-on.

Dans les territoires, un sentiment d’abandon

Les rapporteurs alertent sur « une demande d’aménagement du territoire [qui] s’exprime fortement au sein de la population », expliquant que « l’absence de réponse à la hauteur de cette attente alimente de vives déceptions et un sentiment d’abandon dans les territoires en difficulté. » Ils soulignent, par ailleurs, que cette déception s’est traduite, lors de la dernière élection présidentielle, par le fait que « la candidate du Front national soit arrivée en tête dans plus de 19 000 communes. »

« Afin de permettre aux collectivités territoriales de jouer pleinement leur rôle, il est indispensable de leur donner les moyens nécessaires », rappelle le rapport. Il exige un « système de dotations (…) plus équitable, plus simple et plus transparent. »

Dans la même thématique

Paris: reunion des representants de la Gauche
8min

Politique

Nouveau « Front populaire » : les négociations s’éternisent

Les négociations entre les différents partis de gauche pour une union en vue des élections législatives anticipées laissaient espérer une issue rapide ce jeudi 13 juin. Mais en fin de journée, négociateurs et chefs de partis étaient toujours en discussion. Retour sur des tractations mouvementées.

Le

Leader of Les Republicains (LR) right-wing opposition party Eric Ciotti leaves Les Republicains Headquarters in Paris
11min

Politique

Chez les LR, la crise déclenchée par Eric Ciotti se poursuit sur le terrain judiciaire

Eric Ciotti a saisi le tribunal judiciaire pour contester son exclusion des LR, suite à l’alliance qu’il a annoncé avec le RN pour les législatives. Ses opposants ont reconvoqué un bureau politique pour « valider », sur le plan juridique, son exclusion, afin de mieux respecter les statuts. Alors que la question des investitures est aussi en jeu, chacun fourbit ses armes pour porter la bataille sur tapis vert.

Le