Le syndicat policier Alliance invite à voter contre le FN

Le syndicat policier Alliance invite à voter contre le FN

Le syndicat policier Alliance "invite à voter contre la candidate du Front national" au second tour de l'élection présidentielle,...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Le syndicat policier Alliance "invite à voter contre la candidate du Front national" au second tour de l'élection présidentielle, dans un communiqué diffusé lundi.

"Aujourd'hui, si chaque policier est libre de son choix, Alliance Police Nationale, syndicat majoritaire, invite à voter contre la candidate du Front national", écrit l'organisation majoritaire chez les gardiens de la paix.

"Alliance a une responsabilité par rapport à des valeurs, par rapport à cette démocratie sociale à laquelle nous croyons, et moi je crois, mais c'est aussi le choix de l'organisation, que certains positionnements du FN sont incompatibles avec ceux que nous défendons", a déclaré à l'AFP son secrétaire général Jean-Claude Delage.

Le syndicat avait déjà appelé à "faire barrage" à Jean-Marie Le Pen, père de la candidate FN, lors du scrutin présidentiel de 2002.

Alliance "attend du candidat républicain et son gouvernement, une fois élus, des mesures fortes pour les policiers et en faveur de la sécurité de nos concitoyens et se tient prêt à apporter son expertise sans compromission", ajoute le syndicat dans le communiqué.

Dans la même thématique

Paris: Conference Bruno Retailleau Salon Made in France
8min

Politique

Elections sénatoriales 2023 : le groupe LR mise sur une « stabilité », sans exclure une « petite érosion »

Le groupe LR n’anticipe pas de grands changements à l’issue du scrutin sénatorial dimanche. « J’attends que la majorité sénatoriale soit confortée », affirme Bruno Retailleau, président du groupe LR. « Nos divisions sont souvent délétères. C’est souvent ce qui nous fait perdre quelques sièges », met en garde le sénateur, qui doit faire face aussi à « l’émergence d’Horizons ».

Le

Paris Matignon consultations
9min

Politique

Elections sénatoriales 2023 : l’Union centriste, le groupe pivot de la majorité sénatoriale

C’est le groupe faiseur de roi. L’union centriste, sans qui les LR n’ont pas la majorité au Sénat, mise globalement sur une stabilité pour les sénatoriales. Alliés des LR à la Haute assemblée, certains de ses membres soutiennent néanmoins Emmanuel Macron, au risque pour le groupe de jouer parfois le grand écart. Mais son président Hervé Marseille sait veiller sur « la marmite centriste » par son habileté politique.

Le

Le syndicat policier Alliance invite à voter contre le FN
5min

Politique

Sénatoriales 2023 : dans le Lot, la succession de Jean-Claude Requier rebat les cartes

Dans le Lot, neuf candidats sont sur la ligne de départ. Dans ce département rural, qui élit deux sénateurs au scrutin majoritaire, la bataille se joue essentiellement entre socialistes et radicaux. A gauche, l’élection de Jean-Marc Vayssouze-Faure semble assurée. Chez les radicaux en revanche, plusieurs candidats se disputent la succession de Jean-Claude Requier, président du groupe au Sénat.

Le