FRA – ELECTIONS LEGISLATIVES – 1ER TOUR DISCOURS BARDELLA

Législatives 2024 : le RN enregistre son plus fort total de voix au premier tour d’une élection

En arrivant en tête du premier tour des élections législatives, le RN et ses alliés réalisent une performance historique, loin devant les résultats obtenus lors du premier tour de l’élection présidentielle de 2022.
Henri Clavier

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Avec 10 628 330 de voix le RN et ses alliés, qualifiés au second tour dans presque 300 circonscriptions, réalise la meilleure performance de son histoire au premier tour d’une élection. Même lors des élections présidentielles de 2017 et de 2022, Marine Le Pen n’avait pas récolté autant de voix sur son nom, malgré une participation plus forte. Comparé au premier tour de l’élection présidentielle de 2022, le RN gagne près de 2,5 millions de voix malgré une participation moins forte (73,5 % de participation au premier tour de la présidentielle de 2022).

Un score plus que doublé par rapport à 2022

Le résultat est plus que doublé par rapport au premier tour des législatives de 2022 où le RN avait obtenu 4 248 537 voix. Le parti frontiste se rapproche également de ses records de voix enregistrés lors du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2022, où Marine Le Pen atteignait la barre des 13 millions de voix.

Avec un taux de participation élevé (66,71 %), on observe le plus faible taux d’abstention depuis les élections législatives de 1997 qui faisaient, déjà, suite à une dissolution du Président de la République. En 1997, le parti à la flamme, mené par Jean-Marie Le Pen obtenait 3 785 383 voix. Alors que le parti de Marine Le Pen avait, historiquement, du mal à dépasser la barre des 4 millions de voix lors des précédentes élections législatives, le RN a pu surfer sur la bonne dynamique des européennes et éviter la démobilisation de son électorat après l’élection présidentielle. Avec 7 765 936 lors du scrutin des européennes, la liste de Jordan Bardella réalisait déjà une percée historique.

Un résultat qui assure une importante manne financière

Avec plus de 10,5 millions de voix au premier tour, le RN sécurise une importante manne financière compte tenu des règles de financement public des partis politiques. Les partis politiques se voient attribuer, chaque année, une dotation en fonction de leur nombre de parlementaires, mais également en fonction du nombre de voix obtenues au premier tour. Pour 2024, le montant global versé aux partis est fixé à 66,43 millions d’euros, dont 32 millions répartis en fonction du nombre de voix. Selon le décret indiquant la répartition des aides publiques en 2023, chaque voix rapporte 1,61 euro. Avec cette clé de répartition, le RN pourrait donc un peu plus de 17 millions d’euros par an au titre de la première tranche de financement public des partis politiques.

Dans la même thématique

Paris: Illustrations Assemblee nationale
6min

Politique

Faire une trêve politique pendant les JO : « C’est le cache-sexe du blocage politique de l’Assemblée » 

Gérard Larcher a demandé une « trêve politique » pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Alors qu’aucun groupe politique ne dispose de majorité absolue à l’Assemblée nationale et que le président de la République n’a toujours pas nommé de Premier ministre, l’idée ne fait pas l’unanimité chez les présidents de groupes du Sénat, même si une trêve de fait risque bien de s’imposer.

Le

Defile militaire du 14 juillet – 14 TH July military parade during French national day
5min

Politique

Ministres démissionnaires et députés : la séparation des pouvoirs va-t-elle être malmenée ?

La démission du gouvernement Attal va être acceptée par le chef de l’Etat sûrement demain, juste avant l’ouverture de la XVIIe législature jeudi, à l’Assemblée nationale où siégeront des membres du gouvernement élus ou réélus députés. Mais alors que la gauche peine à s’accorder pour proposer le nom d’un candidat à Matignon, le gouvernement démissionnaire est parti pour durer quelques semaines, au risque de mordre sur le principe de la séparation des pouvoirs.

Le

Paris: Melenchon, Chikirou and Bompard arriving at the National Assembly
2min

Politique

La France Insoumise «  suspend » les négociations du NFP pour Matignon, accusant le PS de « blocage »

Dans un communiqué de ce lundi après-midi, la France Insoumise annonce se retirer des négociations. La gauche ne parvient pas à s’accorder sur le nom d’un candidat du Nouveau Front Populaire à envoyer à Matignon. Les Insoumis se refusent à une reprise des discussions tant qu’une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée n’a pas été décidée. Très critique envers le Parti Socialiste, le communiqué l’accuse de « mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front Populaire, dans le seul but d’imposer la sienne ».

Le