Tulle: Francois Hollande casts his vote

Législatives 2024 : qui sont les personnalités battues et élues ? 

Découvrez le résultat des principales personnalités politiques. Laurent Wauquiez, François Hollande, François Ruffin ou Élisabeth Borne sont réélus. Valérie Rabault, ancienne vice-présidente de l’Assemblée nationale est battue, comme Marie-Caroline Le Pen.
Henri Clavier

Temps de lecture :

5 min

Publié le

Mis à jour le

  • Candidats NFP 

Parmi les personnalités du NFP, François Ruffin, désormais dissident de LFI est élu avec 52,96% dans la 1ère circonscription de la Somme. Arrivé en deuxième position au premier tour avec 33,92% des suffrages, le candidat du NFP a bénéficié du retrait de la candidate macroniste, Albane Branlant pour faire barrage à Nathalie Ribeiro Billet, arrivée en tête avec 40,69% des voix. 

L’ancien Président de la République, François Hollande, est élu dans la 1ère circonscription de Corrèze avec 43,1%. En tête au premier tour avec 37,63% des voix, François Hollande était opposé à Maïtey Pouget (RN) qui a récolté 30,89% des voix au premier tour et Francis Dubois, député sortant LR, qui avait obtenu 28,64% des suffrages. 

La socialiste Valérie Rabault est battue, avec 48,75% des voix, dans la 1ère circonscription du Tarn-et-Garonne. Députée depuis 2012, l’ancienne présidente du groupe socialiste avait obtenu 36,8% des voix et était opposée à Brigitte Barèges, LR-RN, ancienne députée de la circonscription entre 2002 et 2012. 

Toujours en région parisienne, la porte-parole du parti socialiste Dieynaba Diop est élue, avec 53,97% des voix, face à Laurent Morin (RN) arrivé en tête au premier tour. La candidate socialiste remporte/ ne parvient pas à remporter la 9ème circonscription des Yvelines, malgré / grâce au retrait du sortant Bruno Millienne (MoDem). 

Transfuge de l’ex majorité et ancien ministre de la Santé, Aurélien Rousseau sort gagnant de la triangulaire l’opposant à l’ancienne ministre Nadia Hai (Ensemble) et Babette de Rozières (LR-RN). Après être arrivé en tête au premier tour avec 34,68% des suffrages et 5 points d’avance sur Nadia Hai, Aurélien Rousseau remporte la 7ème circonscription des Yvelines avec 39,14% des voix.  

Dans le duel opposant Rachel Keke (LFI) à Vincent Jeanbrun, maire LR de L’Haÿ-les-Roses, c’est Vincent Jeanbrun qui l’emporte avec moins de 600 voix d’avance (50,67%). La députée sortante, Rachel Keke, avait, en 2022, remporté de justesse la 7ème du Val-de-Marne face à Roxana Maracineanu.

Dans la 3ème circonscription du Val-de-Marne, l’insoumis Louis Boyard est réélu (46,92%) dans une triangulaire l’opposant au candidat du RN, Arnaud Barbotin, et à Loïc Signor qui s’est maintenu pour faire barrage au RN. Le député sortant disposait d’une large avance. 

Parmi les dissidents LFI, Alexis Corbière (7ème circonscription de Seine-Saint-Denis), Danielle Simonnet et Hendrik Davi étaient en lice face à des candidats investis par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Alexis Corbière (57,16%) et Danielle Simonnet (74,50%) sont réélus. 

  • Candidats Ensemble 

En difficulté au premier tour, l’ancienne Première ministre, Elisabeth Borne, parvient à sauver son siège face au candidat RN Nicolas Calbrix. L’ancienne première ministre récolte 56,36% des voix dans la 6ème circonscription du Calvados. Distancée de 7 points au premier tour, elle est élue grâce au retrait du candidat du Nouveau Front Populaire, Noé Gauchard. 

Autre figure de l’ex majorité présidentielle, Eric Woerth siègera à l’Assemblée nationale pour un sixième mandat. L’ancien ministre du budget remporte 53,44% des voix dans la 4ème circonscription de l’Oise et s’impose face au candidat du RN, Mathieu Grimpret. 

La présidente sortante de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet parvient à sauver son siège (49,10%) dans la 5ème circonscription des Yvelines. Engagée dans une triangulaire face à Yassine Benyettou (LFI) et Jacques Myard (LR-RN), Yaël Braun-Pivet confirme son bon score du premier tour à l’issue duquel elle était arrivée en tête avec 43% des voix et 16 points d’avance sur le candidat du NFP. 

L’ancien ministre de la santé, Olivier Véran est battu dans la 1ère circonscription de l’Isère dans une triangulaire l’opposant au NFP et à Alexandre Lacroix (LR-RN). En ballotage défavorable au premier tour, il ne réussit pas à refaire son retard de presque 7 points sur le candidat du NFP, Hugo Prevost.

Charles de Courson, figure de l’opposition à la réforme des retraites et membre du groupe LIOT élu depuis 1993 dans la 5ème circonscription de la Marne est élu de justesse (50,42%) et devance d’un peu plus de 400 voix le candidat du RN, Thierry Besson. Le candidat d’extrême droite devançait Charles de Courson de 4 points à l’issue du premier tour. 

  • Candidats Les Républicains 

A droite, plusieurs ténors dont Laurent Wauquiez jouaient gros, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes est élu avec 61,61% des suffrages exprimés dans la 1ère circonscription de Haute-Loire. A l’issue du premier tour, Laurent Wauquiez disposait d’une courte avance (un point) sur le candidat du RN, Alexandre Heuzey.

En ballotage défavorable, Olivier Marleix, ancien président du groupe LR à l’Assemblée est réélu avec 57,26% des voix dans la deuxième circonscription d’Eure-et-Loir, face à Olivier Dubois (RN). 

Dans la première circonscription du Lot, le député sortant Aurélien Pradié est réélu dans la triangulaire qui l’oppose à Elsa Bougeard (NFP). et Slavka Mihaylova. Élu avec 53,78% des voix, il était arrivé en tête au premier tour récoltant près de 42% des voix, quasiment 20 points d’avance sur la candidate du NFP.

  • Candidats extrême-droite

Dans la 4ème circonscription de la Sarthe, la sœur de Marine Le Pen, Marie-Caroline Le Pen ne remporte pas le duel qui l’oppose à la sortante Elise Leboucher (LFI). Parachutée dans l’ancienne circonscription de François Fillon, la fille de Jean-Marie Le Pen, battue à 200 voix près, ne fera pas son entrée au Palais Bourbon. 

Nicolas Dupont-Aignan, député depuis 1997 ne décroche pas un 7ème mandat. Il est battu Béranger Cernon (NFP) dans la 8ème circonscription de l’Essonne. 

Dans son fief de la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti est réélu (45,14%) dans la triangulaire l’opposant à Olivier Salerno du NFP et Graig Monetti pour Horizons. Ce dernier, arrivé en troisième position a refusé de se désister entre les deux tours. 

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le