L’Assemblée nationale

Législatives 2024 : réélus, éliminés, en ballotage, le sort des personnalités au premier tour

Député(e)s de premier plan, personnalités politique nationales, candidats emblématiques des différents camps, Public Sénat vous liste le sort d’une trentaine de candidats après cette journée de vote ce 30 juin 2024.
Guillaume Jacquot

Temps de lecture :

8 min

Publié le

Mis à jour le

Fabien Roussel, est éliminé dès le premier tour. Dans la 20e circonscription du Nord, qui était détenue par la gauche depuis le début de la Ve République, le premier secrétaire du Parti communiste arrive en deuxième position avec 31,40 % des voix et a annoncé être éliminé dès le premier tour par le candidat RN Guillaume Florquin.

François Ruffin est en ballottage défavorable dans la 1ère circonscription de la Somme, selon des résultats partiels. Avec 28,4 % des voix, il est nettement distancé par la candidate RN Nathalie Ribeiro Billet, qui recueille 45,01 % des suffrages exprimés. La candidate Ensemble, Albane Branlant, a annoncé qu’elle se désisterait.

Charles de Courson fait partie des surprises du soir. Le député LIOT, le plus ancien en activité (première élection en 1993) est arrivé en deuxième position dans la 5e circonscription de la Marne, avec 42,67 % des voix, derrière le candidat RN Thierry Besson, qui s’est imposé avec 46,99 % des voix, presque 20 points de plus en deux ans. L’ancien centriste peut espérer récupérer une partie des 9,36 % du candidat de l’union de la gauche.

Paris: Vote of two motions of no confidence at the French National Assembly
Crédits photo : Credit:Jacques Witt/ Jeanne Acco/SIPA/2303201716

François Hollande est arrivé en tête dans la 1ère circonscription de la Corrèze, avec 37,63 %. L’ancien président de la République dispose d’une avance importante face à ses deux autres adversaires qualifiés, Maïtey Pouget (RN) avec 30,89 % et Francis Dubois (LR), avec 28,64 %.

Jérôme Sainte-Marie est arrivé largement en tête de la 1ère circonscription des Hautes-Alpes avec 41,2 % des voix, selon des résultats partiels. La candidate de l’union de la gauche est arrivée en deuxième position avec 29,5 % et la députée sortante Pascale Boyer (Renaissance) est troisième avec 20,8 %.

Laurent Marcangeli se qualifie pour un second tour d’une configuration inédite. Dans la 1ère circonscription de Corse-du-Sud, le député sortant, qui présidait le groupe Horizons est arrivé 2e avec 30,70 % et affrontera Ariane Quarena du RN, qui a obtenu 31,20 %. Le candidat régionaliste Romain Colonna, qui avait accédé au second tour il y a deux ans, est éliminé avec 16,84 %.

Sacha Houlié, dans sa 2e circonscription de la Vienne, est en tête avec 33,21 %, un cas de figure assez rare parmi les députés Renaissance. Le président sortant de la commission des lois de l’Assemblée nationale ne perd que 4 points en deux ans. Se qualifient également : Valérie Soumaille pour le Nouveau Front populaire (28,63 %) et Estelle Chevallier pour le RN (24,42 %).

Paris: Examination of the articles of the bill to control immigration and improve integration
Crédits photo : Credit:Jacques Witt/SIPA/2311271715

Aurélien Pradié est en ballottage favorable pour le second tour dans la 1ère circonscription du Lot. Le député sortant de droite, qui a quitté LR mercredi, a obtenu 42,25 % des suffrages. Il affrontera Elsa Bougeard (Nouveau Front populaire), 2e avec 24,33 % et Slavka Mihaylova (RN), 3e avec 23,06 %.

Olivier Faure fait partie des élus dès le premier tour. Le député sortant de la 11e circonscription de Seine-et-Marne et premier secrétaire du Parti socialiste l’emporte avec 53,1 % des voix.

Olivier Marleix, le président sortant du groupe LR à l’Assemblée nationale, aborde un second tour plus compliqué qu’en 2022. Dans la 2e circonscription d’Eure-et-Loir, il se qualifie avec 25,93 %, loin derrière le candidat RN Olivier Dubois, et ses 38,32 %. Moins de 160 voix séparent le député sortant LR de la candidate PS Nadia Faveris (25,59 %), elle aussi qualifiée.

Michèle Tabarot (LR) fait face à une forte poussée du RN. La députée sortante, présidente de la commission d’investiture des LR, est dans une deuxième position très inconfortable dans la 9e circonscription des Alpes-Maritimes avec 32,28 %. Franck Galbert (RN) est en tête avec 44,95 %, soit près de 25 points de mieux qu’il y a deux ans.

Éric Woerth (Renaissance) est en difficulté dans la 4e circonscription de l’Oise. L’ancien président de la commission des finances est en deuxième position avec 29,89 %. Le premier tour a été dominé par Mathieu Grimpret, le candidat RN qui a recueilli 40,23 % des voix.

Valérie Rabault (PS) fait aussi partie des députés où chaque voix comptera au deuxième tour. Dans la 1ère circonscription du Tarn-et-Garonne, elle est arrivée en deuxième position avec 36,81 %. Elle affrontera la maire de Montauban Brigitte Barèges (ex-LR), candidate d’Éric Ciotti soutenue par le RN. Le choix des électeurs de Catherine Simonin-Bénazet, la candidate Renaissance éliminée avec 15,49 %, sera déterminant.

Questions to the Government Session at the National Assembly, in Paris - 28 May 2024
Crédits photo : Credit:SOPA Images/SIPA/2405290907

Yaël Braun-Pivet (Renaissance) arrive en tête du premier tour, avec une courte avance, selon des résultats partiels. La présidente de l’Assemblée nationale recueille 36,80 %, contre 34,5 % pour le candidat du Nouveau Front populaire Yassine Benyettou. Jacques Myard, ancien député LR soutenu par le RN, est en 3e position avec 21,2 %.

Aurélien Rousseau (Nouveau Front populaire) part avec un léger avantage sur ses deux concurrentes pour le second tour. L’ancien ministre de la Santé est en tête, avec 35,1 % selon des résultats partiels. Il affrontera Nadia Hai (Renaissance), seconde avec 28,7 % et Babette de Rozières (soutenue par le RN), 3e avec 26,5 %.

Sébastien Chenu (RN) est réélu dès le premier tour. Le vice-président sortant de l’Assemblée nationale l’emporte avec 58,35 % des voix dans la 19e circonscription du Nord, il est l’un des députés RN les mieux réélus.

Marine Le Pen (RN) retrouve également son mandat de députée dès le premier tour, après avoir réuni 58,04 % des suffrages. Il y a deux ans, elle avait réuni 53,96 % des suffrages exprimés, mais faute de participation suffisante, un second tour avait été nécessaire. Dans cette 11e circonscription du Pas-de-Calais, l’ancienne candidate à la présidentielle a vu son nombre de voix passer de 21 219 voix à 32 681.

Mathilde Panot (LFI), la présidente sortante du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale, remporte aussi largement son élection dans la 10e circonscription du Val-de-Marne, à 59,9 %, selon des résultats partiels.

Bertrand Pancher n’est passé loin de l’accident dans la 1ère circonscription de la Meuse. Le député sortant, président du groupe LIOT (Libertés, indépendants, outre-mer et territoires), a obtenu 34,2 %, bien moins que les 47,9 % de son adversaire RN Maxime Amblard.

Laurent Wauquiez (LR), pour sa première élection législative depuis 2012, termine le premier tour en tête avec 36,80 %, mais distance de peu le candidat RN Alexandre Heuzey, qui a obtenu 34,18 %. La candidate Nouveau Front populaire Celline Gacon (écologiste) avec 18,66 % est 3e.

Rachel Keke (LFI) fait mieux qu’en 2022 dans la 7e circonscription du Val-de-Marne. La députée sortante est en tête du premier tour avec 44,1 % des suffrages exprimés, selon des résultats partiels. Elle distance Vincent Jeanbrun, le candidat LR (32,8 %) et Claude Ledion, candidat RN (20,3 %).

Strike of chambermaids at the 4-star Radisson Blu hotel in Marseille, France - 03 Jun 2024
Crédits photo : Credit:SOPA Images/SIPA/2406040906

Alexis Corbière (LFI) finit en tête au premier tour, avec 40,19 % des voix. Il affrontera Sabrina Ali-Benali (36,38 %), la candidate officielle désignée par les Insoumis.

Louis Boyard (LFI) est en ballottage favorable dans la 3e circonscription du Val-de-Marne avec 42,7 % des suffrages exprimés, selon des résultats partiels, devançant largement Arnaud Barbotin (alliance RN-LR) et Loïc Signor, porte-parole de Renaissance, avec 23,77 %.

Clément Beaune (Renaissance) est en échec dans la 7e circonscription de Paris. L’ancien ministre des Transports et de l’Europe n’a obtenu que 32,8 % des voix. Son adversaire Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la mairie de Paris, a été élu dès le premier tour avec 50,8 % des voix.

Karl Olive (Renaissance) est en ballottage favorable dans la 12e circonscription des Yvelines, avec 40,7 % des voix, contre 30,2 % pour Christophe Massiaux (Nouveau Front populaire) et 25,1 % pour Jean-Louis Mattelet (RN).

Aurore Bergé (Renaissance) est stable par rapport à 2022. La députée sortante de la 10e circonscription des Yvelines affrontera Thomas du Chalard (RN), 28,22 %, et Cédric Briolais (Nouveau Front populaire), 3e avec 22,40 %.

Gilles Le Gendre (Renaissance) est en ballottage défavorable dans la 2e circonscription de Paris. Le député sortant, qui s’est présenté en dissidence termine le premier tour avec près de 19,6 % en troisième position. Marine Rosset, candidate du Nouveau Front populaire, est arrivée en tête avec 33,59 %, et Jean Laussucq (Ensemble), second avec 23,39 %.

FRA : Assemblee : Quatre Colonnes
Crédits photo : Credit:NICOLAS MESSYASZ/SIPA/2312231946

Olivier Véran (Renaissance) est en mauvaise posture dans la 1ère circonscription de l’Isère. Second avec 33,62 % des voix, l’ancien ministre de la Santé s’est fait distancer par Hugo Prévost (Nouveau Front populaire), premier avec 40,19 %. Alexandre Lacroix (RN-LR) est également qualifié, avec 18,34 %.

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) se dirige vers une triangulaire. Le député sortant de la 8e circonscription de l’Essonne obtient 34,7 % des suffrages exprimés, suivi de Bérenger Cernon (30,9 %), candidat de l’union de la gauche, et François Durovray (divers droite), à 29,4 %.

Guilhem Carayon, président des jeunes LR et figure des candidats d’Éric Ciotti soutenus par le RN, est arrivé nettement en tête du premier tour dans la 3ème circonscription du Tarn, avec 43,50 %. Le député sortant Jean Terlier (Renaissance), en 2e position avec 28,60 %, pourrait sauver son siège en cas de désistement du candidat Nouveau Front populaire (25,39 %).

Jérôme Cahuzac échoue dans son retour en politique. L’ancien ministre socialiste, condamné pour fraude fiscale en 2018, est éliminé. Il est arrivé 4e avec 14,56 % des voix. Dans cette 3e circonscription du Lot-et-Garonne, le second tour se jouera entre le candidat RN (41,08 %) et un candidat divers droite (24,99 %). Le candidat Nouveau Front populaire a été éliminé (18,36 %).

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le