Législatives: 40,75% de participation à 17 heures, en fort recul par rapport à 2012

Législatives: 40,75% de participation à 17 heures, en fort recul par rapport à 2012

Le taux de participation au premier tour des élections législatives en métropole atteignait 40,75% dimanche à 17 heures, selon le ministère de l’Intérieur, en fort recul, de près de huit points, par rapport au premier tour des législatives de 2012 à la même heure (48,31%). Si cette tendance se confirme, on se dirige vers le taux de participation le […]
Public Sénat

Par AFP

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Le taux de participation au premier tour des élections législatives en métropole atteignait 40,75% dimanche à 17 heures, selon le ministère de l'Intérieur, en fort recul, de près de huit points, par rapport au premier tour des législatives de 2012 à la même heure (48,31%).

Si cette tendance se confirme, on se dirige vers le taux de participation le plus bas pour un premier tour des législatives sous la Ve République. Ce taux n'a cessé de s'éroder depuis vingt ans.

Comme c'est toujours le cas, la participation est largement inférieure à celle enregistrée, à 17 heures, au premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril (69,42%).

Selon des estimations publiées dimanche par trois instituts de sondage, cette abstention record se confirmerait, pour atteindre un taux situé entre 50 et 51%.

L'abstention finale atteindrait 50,5% selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, LCP/Public Sénat, RFI-France 24 et Le Point, 50% selon l'Ifop et 51% selon Elabe.

Le taux de participation final avait été de 57,22% au premier tour des législatives de 2012, et de 77,77% à celui de la présidentielle 2017.

36,6% à Paris à 17 heures

A Paris, ce dimanche, la participation était en recul, 36,59% des électeurs s'étant déplacés à 17H00, contre 40,22% il y a cinq ans.

En banlieue parisienne, la tendance était aussi largement à la baisse. En Essonne, où concourt l'ancien Premier ministre Manuel Valls sans étiquette, on enregistrait 36,87% de participation à la même heure, contre 43,5% en 2012.

Le ministère de l'Intérieur citait parmi les départements où les électeurs ont le plus voté la Corrèze (52,36% à 17 heures), le Gers (51,23%), les Côtes-d'Armor (48,93%), la Creuse (48,73%) et la Haute-Vienne (48,4%).

24,7% en Seine-Saint-Denis à 17 heures

Les départements ayant le moins voté étaient la Seine-Saint-Denis (24,74%), le Val-d'Oise (32,92%), les Alpes-Maritimes (34,17%), la Moselle (34,90%) et l'Aisne (34,93%).

Le recul de la mobilisation par rapport à 2012 était spectaculaire par endroits comme en Savoie avec 14 points de moins (35,63% contre 49,61%) ou en Seine-Maritime, où a voté le Premier ministre Edouard Philippe, avec douze points de moins (39,15% contre 51,16%).

Dans le Pas-de-Calais, où se présente notamment la présidente du FN Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, on comptait 42,65% de votants contre 47,5% il y a cinq ans.

Dans les Bouches-du-Rhône, où le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon part favori pour le premier tour à Marseille, 41,08% des électeurs avaient glissé un bulletin dans l'urne, contre 50,6% en 2012.

Dans le Rhône, où l'ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem brigue un mandat de député à Villeurbanne, la participation a atteint 42,34%, sept points en recul par rapport à 2012.

Enfin à Mayotte, où le scrutin s'est ouvert plus tôt en raison du décalage horaire, le taux de participation à 17 heures s'est établi à 42,69%, sensiblement comme en 2012.

Les bureaux de vote fermeront à 18h, ou dans les grandes villes à 20h - heure à laquelle seront publiées les premières projections de résultats.

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le