Législatives: El Khomri investie de justesse par le PS à Paris

Législatives: El Khomri investie de justesse par le PS à Paris

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, a été investie de justesse jeudi soir candidate socialiste dans la 18e circonscription...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, a été investie de justesse jeudi soir candidate socialiste dans la 18e circonscription de Paris pour les élections législatives de juin 2017, a-t-on appris auprès de la fédération PS de la capitale.

La ministre, qui affrontait en duel la conseillère de Paris Afaf Gabelotaud, a recueilli 89 voix contre 84 à son adversaire.

"Heureuse et honorée d'avoir été désignée par les militants de la 18e circo de Paris pour les législatives", a-t-elle tweeté. "La vraie bataille commence maintenant. Pleins d'énergie et d'enthousiasme, rassemblés pour 2017!", a-t-elle encore écrit.

Un autre duel dans la 15e circonscription a également donné lieu à une victoire de justesse, par 89 voix contre 85, à George Pau-Langevin, ex-ministre des Outre-mer qui voulait retrouver son siège de députée et affrontait la maire du XXe arrondissement, la vallsiste Frédérique Calandra.

Dans la 17e circonscription, Colombe Brossel, adjointe à la maire de Paris chargée de la sécurité, seule candidate, a été désignée par 38 voix.

Mais les urnes ont recueilli 71 bulletins "nuls". L'investiture dans cette circonscription avait en effet donné lieu à un méli-mélo avec le député sortant Daniel Vaillant, qui s'était désisté contre une place éligible sur la liste PS de Paris aux sénatoriales de septembre 2017. Cette place lui ayant été finalement refusée, M. Vaillant a présenté lui-même jeudi soir des bulletins à son nom, considérés comme nuls.

"Colombe Brossel est investie parce que c'était la seule candidate enregistrée. Si Daniel Vaillant veut faire valoir quelque chose, il ne le peut qu'auprès de la convention nationale d'investiture", a commenté auprès de l'AFP Emmanuel Grégoire, patron de la fédération parisienne.

Parmi les sortants candidats à leur succession, ont été désignés Annick Lepetit (3e), Sandrine Mazetier (8e), Patrick Bloche (7e), Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS (16e), Jean-Marie Le Guen (9e), Pascal Cherki (11e) et Seybah Dagoma (5e).

Par ailleurs, ont été également désignés Pauline Véron, adjointe chargée de la démocratie locale à la maire de Paris (1ere), Marine Rosset (2e), Fabrice Dassié (4e), Isabelle Roy (13e), Pierre-Alain Weill (14e) et Nawel Oumer (6e).

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le