Législatives: la “priorité” de Laurent (PCF) est d’éviter “la dispersion”

Législatives: la “priorité” de Laurent (PCF) est d’éviter “la dispersion”

Pierre Laurent, qui soutient la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle, a assuré jeudi que sa "priorité" pour...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Pierre Laurent, qui soutient la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle, a assuré jeudi que sa "priorité" pour les législatives était d'éviter la "dispersion", tout en indiquant que le PCF avait "la capacité" de présenter des candidats dans toutes les circonscriptions.

"Les discussions (pour les législatives, ndlr) sont difficiles aujourd'hui, mais elles ne sont pas impossibles", a déclaré le secrétaire national du PCF sur RFI.

"Le parti communiste a la capacité de présenter des candidats dans l’ensemble des circonscriptions", a-t-il affirmé. "Mais évidemment partout où c’est possible, nous voulons qu’elles convergent avec les forces, notamment de Jean-Luc Mélenchon, mais d’autres forces qui travaillent avec nous", a-t-il ajouté.

"La priorité pour moi, et c’est à cela que nous allons travailler, c’est que à chaque fois que dans une circonscription, un candidat communiste, un candidat du Front de gauche, un candidat de la France insoumise peut être élu, là il ne faut pas qu’il y ait de dispersion", a-t-il souligné. "Sinon, nous allons nous tirer ensemble une balle dans le pied".

Le PCF doit décider samedi ses premières investitures pour les législatives.

Dans la même thématique

Législatives: la “priorité” de Laurent (PCF) est d’éviter “la dispersion”
4min

Politique

« C’est à gerber ! » : les propos d’Emmanuel Macron sur les personnes transgenres ne passent pas auprès de Mélanie Vogel

Au micro de Public Sénat, la sénatrice écologiste des Français de l’étranger s’est ulcérée des récents propos polémiques du chef de l’Etat à l’encontre du Nouveau Front Populaire (NFP), dont il a accusé de défendre une politique « immigrationniste » et de tenir des propos « complètement ubuesques » sur le changement d’état civil en mairie pour les personnes transsexuelles.

Le