Commemorating the 80th anniversary of the roundup of the children of Izieu, on April 6, 1944

Législatives : Laurent Wauquiez devrait annoncer sa candidature en Haute-Loire

Selon nos confrères du Parisien, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes devrait s’exprimer à 13h30 pour annoncer sa candidature dans une des deux circonscriptions du département de la Haute-Loire (43). Un retour dans la bataille politique à l’heure où beaucoup dans son parti lui reprochaient son silence.
Alexis Graillot

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Laurent Wauquiez prépare-t-il son grand retour à l’Assemblée nationale ? Cela semble en tout cas bien parti à en croire les informations du Parisien ce matin, qui annonce une prise de parole du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis la ville d’Yssingeaux en Haute-Loire, en compagnie de la députée sortante de la 1e circonscription de Haute-Loire, Isabelle Valentin, dont il était suppléant lors de la dernière législature.

Un département détenu par la droite depuis 1973 où l’homme de 49 ans est solidement ancré localement, ayant été maire de la commune du Puy-en-Velay de 2008 à 2016.

Poussée du RN dans le département

Si l’ancien président des Républicains semblait prévoir son retour dans les mois à venir, la décision du chef de l’Etat de dissoudre l’Assemblée nationale, a accéléré son calendrier, l’obligeant à sortir du bois plus tôt que prévu. Une information qui tombe également dans un contexte où nos confrères du Figaro annoncent que l’actuel président LR du parti, Éric Ciotti, envisagerait un accord électoral avec le RN.

Néanmoins, la situation politique au sein même du fief de Laurent Wauquiez semble bien différente de celle de 2022, où le parti de droite avait largement dominé les élections législatives dans le département. Isabelle Valentin l’avait en effet largement emporté dans la 1e circonscription de la Haute-Loire, réunissant plus de 70% des voix au 2e tour, face à la candidate écologiste, Céline Gacon. Scénario différent lors de ces dernières élections européennes où la liste du RN a recueilli 37.77% des suffrages au sein du département de la Haute-Loire, loin devant la liste PS-Place Publique (11.7%) et la liste de la majorité présidentielle (11.3%). Quant à la liste LR, celle-ci n’est arrivée qu’en quatrième position avec 10.7% des intentions de vote, chiffre légèrement supérieur à la moyenne nationale du parti (7.2%). Dans le fief même de Laurent Wauquiez, au Puy-en-Velay, la droite n’a recueilli que 12.45% des intentions de vote, loin derrière le RN (25.14%), et même derrière les listes PS-Place Publique (15.15%) et Renaissance (12.64%).

« Aucun avenir pour les combinaisons d’appareil »

L’ex-président du parti a également réagi à un éventuel accord électoral entre LR et le RN pour les élections législatives, alors qu’Eric Ciotti doit s’exprimer dans les prochaines minutes au journal télévisé de TF1 pour éclaircir sa position.

Alertant sur « une période de grande instabilité », Laurent Wauquiez estime que « le devoir de la droite républicaine est de proposer une parole claire et indépendante entre l’impuissance du « en même temps » et le saut dans l’inconnu du RN ». « Il n’y a aucun avenir pour les combinaisons d’appareil. C’est la voix que je porterai, sans aucune compromission, quelles que soient les circonstances », précise-t-il.

Plus d’informations à suivre…

Dans la même thématique

Législatives : Laurent Wauquiez devrait annoncer sa candidature en Haute-Loire
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le