Législatives: Philippe réitère son soutien à Bournazel face à El Khomri

Législatives: Philippe réitère son soutien à Bournazel face à El Khomri

Edouard Philippe a réitéré mardi son soutien à Pierre-Yves Bournazel (LR), qui se réclame, comme son adversaire PS Myriam El...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Edouard Philippe a réitéré mardi son soutien à Pierre-Yves Bournazel (LR), qui se réclame, comme son adversaire PS Myriam El Khomri, de la majorité présidentielle à l'occasion du 2e tour des législatives dans la 18e circonscription de Paris.

"Je connais Pierre-Yves depuis longtemps, j'ai travaillé avec lui dans le cadre de la primaire de la droite et du centre pour soutenir Alain Juppé et je sais que ce sera un très bon parlementaire", a déclaré M. Philippe sur franceinfo.

"Il n'y a pas de candidat En Marche! (dans cette circonscription) et il y a deux candidats avec des passés différents, des engagements différents, qui entendent se placer dans la majorité présidentielle", a ajouté M. Philippe alors que l'ancienne ministre du Travail a revendiqué lundi soir le soutien "officiel" d'Emmanuel Macron.

Interrogé sur RFI, M. Bournazel a vu "de la panique" chez Myriam El Khomri, qui "se réclame d'un soutien qui officiellement n'existe pas".

Edouard Philippe "m'a apporté un soutien officiel, non pas dans une conversation privée qui serait rapportée, mais dans une vidéo où il dit très clairement que le bon candidat pour porter la majorité présidentielle, c'est bien moi", a poursuivi le candidat Les Républicains, arrivé en tête dimanche dans cette circonscription du nord de Paris, avec 31,76% des voix, devant Mme El Khomri (20,23%).

S'il entend "voter la confiance" et se situer "clairement dans la majorité présidentielle", M. Bournazel ne siégera "pas forcément" au sein d'un groupe La République en marche (REM). Mais "je ne serai pas dans un groupe qui mènera une opposition frontale", a-t-il dit alors que Les Républicains sont divisés sur l'attitude à tenir face à M. Macron.

La République en marche (REM) n'a pas investi de candidat dans cette circonscription, où M. Bournazel, investi par LR, et l'ex-ministre du Travail, investie par le PS mais voulant "participer" de manière "constructive" à la majorité présidentielle, se réclament tous deux du mouvement du président.

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le