Législatives : revivez la soirée du second tour

Législatives : revivez la soirée du second tour

Taux de participation, réactions, allocutions... Revivez  les résultats du second tour des législatives sur publisenat.fr
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

8 min

Publié le

Mis à jour le

camembert_legislatives.jpg

23h10. Marielle de Sarnez élue à Paris

La ministre chargée des Affaires européennes et numéro deux du Modem, Marielle de Sarnez, a été élue à Paris, rapporte l’AFP. Elle remporte 63,51% des voix devant le candidat LR Francis Szpiner (36,49%) dans la  11e circonscription de la capitale. C’est une victoire pour la ministre qui avait été éclaboussée par l’affaire des assistants parlementaires du parti de François Bayrou. La radio France info a révélé que la cheffe de cabinet du président du président du Modem était rémunérée comme assistante parlementaire de Sarnez.
 

22h50. Benjamin Griveaux élu

Législatives: Benjamin Griveaux, porte-parole d'En Marche!, est élu député de Paris.

22h45. Nicolas Dupont-Aignan réélu en Essonne

L'ex-candidat à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France, a annoncé à l'AFP sa réélection dans la huitième circonscription de l'Essonne.

22h25. Manuel Valls annonce sa victoire avec "139 voix d'avance"

Manuel Valls annonce sa victoire sous les huées
03:28

L'ancien Premier ministre Manuel Valls a annoncé sa réélection dans une ambiance électrique où les applaudissements se mêlaient aux huées. "Chaque soirée électorale a sa part de tensions, d’énervements" a-t-il reconnu. "Ce soir, je suis élu avec 50,3% des voix, avec 139 voix d’avance" a-t-il annoncé en soulignant une "campagne difficile parfois haineuse."

La France insoumise refuse ce résultat. Sur Twitter, la directrice de la communication de campagne de Jean-Luc Mélenchon a accusé Manuel Valls de tricherie.

22h120. Myriam El Khomri battue par Pierre-Yves Bournazel

Myriam El-Khomri : "Ce que je souhaitais c'est que cette nouvelle majorité puisse réussir"
00:40

Ils étaient tous les deux soutenus par la majorité présidentielle mais c’est le Républicain Pierre-Yves Bournazel qui s’empare de la 18ème circonscription devant l’ex-ministre du Travail Myriam El Khomri.L'ancienne ministre du Travail a assuré que que « ce qu’(elle) souhaitai(t) c’est que cette nouvelle majorité puisse réussir ».

22h15. Nathalie Kosciusko-Morizet battue à Paris

La députée de l’Essonne, qui affrontait le candidat REM Gilles Le Gendre dans la 2ème circonscription de Paris, a reconnu sa défaite sur Facebook. « Cette campagne a été émaillée de moments formidables et d'épreuves. Je garde le positif, car il n'y a rien de plus noble que de défendre ses idées avec liberté » écrit-elle.

22h12. Jérôme Chartier, Gilles Boyer et Georges Fenech éliminé

Plusieurs personnalités des Républicains n’ont pas réussi à remporter leur duel : Jérôme Chartier, le bras droit de François Fillon, Gilles Boyer, celui d’Alain Juppé et Georges Fenech qui avait souhaité le retrait de François Fillon.

22h10. Najat Vallaud-Belkacem reconnait sa défaite

"Chez moi l’engagement politique ne dépend pas d’un mandat. Etre élu ou ne pas l’être, il reste des convictions et des combats à mener, je compte le mener ici, aux côtés des Villeurbanais, qui savent qu’ils peuvent compter sur moi" a-t-elle expliqué.

22h. Luc Carvounas élu

L’ancien sénateur socialiste Luc Carvounas a été élu dans le Val-de-Marne, comme l’indique le sénateur David Assouline sur Twitter.

21h55. Gérard Larcher salue le "sursaut" du second tour

"Le sursaut du 2ème tour en faveur de nos candidats que j'avais appelé de mes voeux a eu lieu", a déclaré le président LR du Sénat, Gérard Larcher, dimanche soir dans un communiqué.

"Mais c'est une séquence électorale qui se termine par un record historique: celui de l'abstention. 57% des Français ont choisi de ne pas se déplacer aujourd'hui, signe de l'état de désarroi de notre pays", a souligné le président du Sénat.

"Les Républicains et l'UDI sont aujourd'hui la première force de l'opposition", a souligné Gérard Larcher, ajoutant que "les partis populistes se sont fait entendre".

"Le Président de la République dispose d'une majorité totale pour mettre en oeuvre son projet, mais il lui appartient désormais de veiller scrupuleusement au respect des droits de l'opposition", poursuit le président du Sénat.

La majorité sénatoriale LR/UDI-UC "sera clairement au rendez?vous des réformes indispensables au redressement du pays", a souligné Gérard Larcher, "mais fera savoir ses propositions et ses différences à chaque fois qu'il s'agira de garantir l'équilibre des pouvoirs et lutter contre la fracture territoriale, animée par la seule préoccupation de la France et des Français".

21h42. Trois nationalistes corses à l'Assemblée

Trois candidats nationalistes corses (mouvement "Pé a Corsica", "Pour la Corse") ont été élus dimanche soir au second tour des législatives, une première pour le mouvement nationaliste, qui n'avait jamais eu de député à l'Assemblée nationale jusqu'à présent.

21h41. Bruno Bonnell revendique sa victoire sur Najat Vallaud-Belkacem

Le candidat REM Bruno Bonnell a revendiqué la victoire dimanche soir dans la 6e circonscription du Rhône face à l'ex-ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem, candidate du PS.

Sur les premiers dépouillements dans les bureaux de vote à Villeurbanne, la tendance lui donne environ 60% des voix contre 40% à son adversaire, a-t-il précisé devant la presse, en se disant "ému" de ce résultat.

21h40. Eric Woerth réélu

L'ancien ministre du Travail, Eric Woerth (Les Républicains) a été réélu dimanche dans la 4ème circonscription de l'Oise contre la candidate de la République en marche Stéphanie Lozano.

21h35. Jean-Christophe Lagarde réélu

Le patron de l’UDI a annoncé sa réélection sur Twitter.

21h25. Edouard Philippe : « La victoire est claire et elle nous oblige »

Edouard Philippe : "la victoire est claire et nous oblige"
02:38

 « Cette majorité aura une mission : agir pour la France. Les Français ont préféré l’espoir à la colère, l’optimise au pessimisme, la confiance au repli » a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe lors d’une brève allocution. « Je félicite tous les élus et notamment tous ceux pour qui cette élection est la première » poursuit-il. « Il y a un an, personne n’aurait imaginé un tel renouvellement politique, » précise-t-il, en remerciant Emmanuel Macron pour son impulsion.

Il est aussi revenu sur la très forte abstention à ce scrutin. « Je veux m’adresser à ceux qui n’ont pas voulu s’exprimer » a-t-il expliqué. « L’abstention n’est jamais une bonne nouvelle, le gouvernement l’interprète comme une ardente volonté de réussir » explique-t-il promettant des « résultats tangibles » lors de ce quinquennat.

« Ce soir s’ouvre le temps de l’action. La victoire est claire et elle nous oblige. »

21h15. Le FN sera « la seule force de résistance » pour Marine Le Pen

Marine Le Pen : "Le FN sera la seule force de résistance"
05:11

« Ce soir, en duel, sont élus 6 députés du Front National dont 5 dans le bassin minier » s’est réjouie la nouvelle députée Marine Le Pen. « Nous attendons avec impatience d’autres résultats. Je siègerai à leurs côtés puisque les électeurs m’ont élu à plus de 55%. Leur confiance est un très grand honneur » a-t-elle souligné.

La patronne du FN a évoqué la faible participation à ce scrutin  qui « fragilise la légitimité de l’Assemblée nationale » mais aussi le manque de représentativité de la chambre. « Le mode de scrutin est anti-démocratique, il est proprement scandaleux qu’un mouvement comme le nôtre ne puisse obtenir un groupe. Il est désormais vital d’instaurer la proportionnelle aux législatives et aux autres scrutins » juge-t-elle.

Face à La République en marche, « ce mastodonte du système », la présidente du Front national présente son parti comme « la seule force de résistance à la dilution de la France (…) Nous combattrons de toutes nos forces les projets délétères du gouvernement, nous contesteront la nouvelle loi Travail. »

Et de conclure : « Si le gouvernement dispose d’une majorité à l’Assemblée, nous serons les porte-voix de ces millions de Français » qui refusent les projets d’Emmanuel Macron.

21h03. Gilbert Collard réélu

Le député FN Gilbert Collard est réélu dans le Gard face à Marie Sara, selon l'AFP. Gilbert Collard serait élu avec 50,16% des voix contre 49,84% pour Marie Sara, annonçait plus tôt France 2.

 

21h00. L'ex-ministre de la Santé Marisol Touraine battue

Malgré l'absence d'un candidat La République En Marche, la socialiste Marisol Touraine est battue face à sa concurrente Sophie Auconie (UDI/LR).

20h50. Jean-Luc Mélenchon annonce la formation d'un groupe La France insoumise à l'Assemblée

Jean-Luc Mélenchon : "La résistance la plus totale est légitime"
02:40

Le leader de la France insoumise, élu député, a annoncé que son groupe disposait d’un groupe à l’Assemblée et que ce dernier serait « offensif » face à une « majorité boursouflée » qui « n’a pas la légitimité pour permettre le coup d’État social qui était en prévision », selon lui (lire notre article).

20h45. Christophe Castaner : « Il n’y a pas de victoire ce soir, la vraie victoire sera dans 5ans »

Christophe Castaner : « Il n’y a pas de victoire ce soir, la vraie victoire sera dans 5 ans »
02:45

« Cette victoire nous oblige », a prévenu Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement. Lui-même réélu dans la deuxième circonscription des Alpes de Haute-Provence avec 60,59% des voix, il analyse les résultats comme une volonté des Français de « donner une majorité nette » à l’exécutif, mais ajoute dans la foulée qu’ « ils n’ont pas voulu donner un blanc-seing » au Président.

Une « responsabilité supplémentaire » pour Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe, « qui (leur) permettra de ne jamais oublier qu’au fond il n’y a pas de victoire ce soir ». « La vraie victoire sera dans 5 ans, quand les choses auront vraiment changé », explique Christophe Castaner.

Avec 355 sièges pour REM et le Modem, l’exécutif dispose largement de la majorité absolue. Le porte-parole du gouvernement confirme toutefois que la réforme du droit du travail se fera tout de même par ordonnances. « Les Français veulent que les choses changent vite », se justifie-t-il. Et d’ajouter : « Une loi, c’est en principe deux années entre le début de la discussion et les premières mesures concrètes. » Il assure que le dialogue social se poursuivra et précise que « 48 réunions sont programmées  dans les jours et les semaines qui viennent ». « Mais en même temps il faut que le temps parlementaire permette d’aller vite ». Les discussions sur le projet de loi d’habilitation à légiférer par ordonnance commenceront dès le début de la législature.

20h35. Solère, Ciotti et Fasquelle réélus

Trois pontes des Républicains tirent leur épingle du jeu. Thierry Solère, dans son fief de Boulogne-Billancourt, et Eric Ciotti dans les Alpes-Maritimes reviennent donc à l’Assemblée nationale. De son côté, Daniel Fasquel, le maire LR du Touquet l’emporte devant le LREM Thibaut Guilluy.

20h30. Bruno Le Maire réélu

Sans surprise, tant son avance était forte dès le premier tour, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a été réélu dans sa circonscription.

20h35. Echec de Florian Philippot

Florian Philippot :" La vague Macron est plutôt une vaguelette vu le niveau énorme de l'abstention"
00:48

« Nous avons été emporté par la vaguelette » ironise Florian Philippot qui ne rejoindra donc pas Marine Le Pen à l’Assemblée nationale.

20h25. Olivier Faure réélu en Seine-et-Marne

Le patron des députés socialistes va de nouveau siéger à l’Assemblée nationale, avec 61,09% devant la candidate LREM.

20h22. Alexis Corbière et François Ruffin

La France insoumise arrive à l’Assemblée ! Le porte-parole du parti Alexis Corbière remporte son second tour à Montreuil. Le cinéaste François Ruffin (« Merci patron ») est élu dans la Somme.

20h20. Stéphane Le Foll et Sylvia Pinel réélus

Deux ex-ministres de François Hollande, rescapés de la gifle du premier tour, reviennent à l’Assemblée. Stéphane Le Foll (PS), ex-ministre de l’Agriculture et Sylvia Pinel (PRG) ex-ministre du Logement, repartent à l’Assemblée.

20h16. Un « groupe (LR) suffisamment important » pour constituer la « première force d’opposition » selon Baroin

Baroin : «Un groupe (LR) suffisamment important » pour constituer la « première force d’opposition »
03:06

« Le verdict est clair et je m’incline devant le choix des électeurs », a assuré François Baroin peu après l’annonce des résultats du second tour des législatives. L’alliance LR-UDI-DVD a obtenu 125 sièges à l’issue du second tour, contre 355 pour la République en Marche. « Les Français ont voulu donner une nette majorité au Président », reconnaît le chef de file de la campagne pour les législatives des Républicains. Il rappelle toutefois la très forte abstention », qui s’élève à 56,6% au second tour. « Nous ne pouvons pas (l’)oublier », renchérit-il.

Selon lui, les résultats permettent « la constitution d’un groupe suffisamment important pour faire entendre nos convictions et défendre nos valeurs ». Il souhaite que Les Républicains élus portent « la responsabilité essentielle d’incarner la première force d’opposition sur les bancs de l’Assemblée nationale ».

20h15. Christophe Castaner et Richard Ferrand élus

Deux ministres du gouvernement peuvent se réjouir. Christophe Castaner, chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, est élu dans les Alpes-de-Haute-Provence. Richard Ferrand, chargé de la cohésion des territoires et au cœur d’une polémique depuis plusieurs semaines, remporte son second tour dans le Finistère.

20h10. Marine Le Pen élue à Hénin-Beaumont

Après son échec de 2012, Marine Le Pen parvient finalement à rejoindre l'Assemblée nationale. Elle s'impose dans son fief du Pas-de-Calais. Louis Aliot vice-président du FN, annonce aussi sa victoire dans les Pyrénées-Orientales.

20h10. Jean-Christophe Cambadélis démissionne de son poste de Premier secrétaire du PS

Cambadélis démissionne : "La défaite de la gauche est incontournable, la déroute du PS sans appel"
04:47

Après la « déroute du PS sans appel », selon ses mots, Jean-Christophe Cambadélis a annoncé qu’il ne participerait pas à la reconstruction du parti en tant que premier secrétaire (lire notre article). Une direction collégiale va être mise en place dans les prochains jours.

20h05. Christian Jacob et Franck Riester réélus

En Seine-et-Marne, le patron des députés LR Christian Jacob tient sa réélection. Tout comme son voisin Franck Riester, lui aussi réélu sous une étiquette LR.

20h. Majorité absolue pour LREM

La République En Marche et ses alliés du Modem disposeront bien d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale. Ils obtiennent 361 sièges, selon les estimations Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, LCP AN, RFI-France 24 et Le Point. Le résultat est pourtant bien plus faible que projeté lors du premier tour où le parti d’Emmanuel Macron pouvait espérer entre 397 et 470 sièges.

C’est donc un sursaut pour les concurrents, à commencer par Les Républicains et l’UDI qui devraient obtenir 126 sièges (contre 60 à 110 dans les projections de la semaine précédente).

Le Parti socialiste, promis à une disparition politique, sort la tête de l’eau : avec ses alliés il obtiendrait 46 sièges alors que les projections du premier tour ne lui accordaient que 20 à 35 places.

Le Parti communiste et la France Insoumise réalisent une belle percée avec 26 sièges à l’Assemblée nationale, un résultat, là aussi, meilleur que les projections (entre 5 et 25). Enfin, le Front national devrait obtenir 8 sièges, un peu mieux que prévu (1 à 6).

capture.jpg

 

19h38. Une femme députée en Martinique, une première.

Josette Manin, 67 ans, élue députée DVG dans la 1ère circonscription de Martinique, devient la première femme députée de la Martinique, après avoir été la première femme présidente du conseil général.

19h35. Quatre nouveaux députés en Guadeloupe

Deux députés divers gauche, une socialiste et un République en marche, feront leur entrée à l'Assemblée nationale à l'issue du second tour des législatives. Il s’agit d’Olivier Serva (LREM), Justine Bénin (DVG), Max Mathiasin (DVG) et Hélène Vainqueur-Christophe (PS). Hormis la candidate PS, tous les autres ont assuré marcher pour la "majorité présidentielle". Olivier Serva est le candidat qui jugeait, à la télévision en 2012, que le mariage pour tous est «intolérable» et que l’homosexualité est une «abomination», selon BuzzFeed.

La ministre des Outre-mer Annick Girardin  vote le 17 juin 2017 à  Saint-Pierre et Miquelon
La ministre des Outre-mer Annick Girardin vote le 17 juin 2017 à Saint-Pierre et Miquelon
AFP

19h07. La ministre des Outre-mer Annick Girardin réélue de justesse

La nouvelle ministre des Outre-mer a été réélue députée de Saint-Pierre et Miquelon avec 51,87% des voix. Elle pourra donc rester au gouvernement, selon la règle établie par l’exécutif que tout ministre battu aux législatives doit démissionner. Elle l'a emporté de 136 petites voix sur son rival Stéphane Lenormand (Archipel Demain), vice-président du conseil territorial (48,13%). Au premier tour, les deux candidats avaient obtenu le même nombre de voix (1.209, soit 41,6%) dans cet archipel français de 6.000 habitants de l'Atlantique nord, au large du Canada.

19h00. L'ex-ministre des Outre-mer Ericka Bareigts réélue à La Réunion

A La Réunion, première circonscription, l'ancienne ministre PS des Outre-mer Ericka Bareigts a été réélue avec près de 66% des voix, selon l’AFP. Elle affrontait un candidat Les Républicains. Le parti La République En Marche ne lui avait pas opposé de candidat, la jugeant "Macron-compatible". Au premier tour, elle était arrivée en tête, avec 47,23%.

 

17h00. Record historique de l’abstention, qui s'élèverait à 56,6%

D’après le sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, LCP AN, RFI-France 24 et Le Point, le taux de participation pour le second tour des législatives s’élèverait à 43,4%.

Au premier tour, il était de 49%. Une baisse significative, et un nouveau record pour l’abstention. En 2012, la participation au premier tour était de 57% et de 56% au second tour. Ces chiffres étaient déjà inédits.  

 

Dans la même thématique

Paris: Illustrations Assemblee nationale
6min

Politique

Faire une trêve politique pendant les JO : « C’est le cache-sexe du blocage politique de l’Assemblée » 

Gérard Larcher a demandé une « trêve politique » pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Alors qu’aucun groupe politique ne dispose de majorité absolue à l’Assemblée nationale et que le président de la République n’a toujours pas nommé de Premier ministre, l’idée ne fait pas l’unanimité chez les présidents de groupes du Sénat, même si une trêve de fait risque bien de s’imposer.

Le

Defile militaire du 14 juillet – 14 TH July military parade during French national day
5min

Politique

Ministres démissionnaires et députés : la séparation des pouvoirs va-t-elle être malmenée ?

La démission du gouvernement Attal va être acceptée par le chef de l’Etat sûrement demain, juste avant l’ouverture de la XVIIe législature jeudi, à l’Assemblée nationale où siégeront des membres du gouvernement élus ou réélus députés. Mais alors que la gauche peine à s’accorder pour proposer le nom d’un candidat à Matignon, le gouvernement démissionnaire est parti pour durer quelques semaines, au risque de mordre sur le principe de la séparation des pouvoirs.

Le

Paris: Melenchon, Chikirou and Bompard arriving at the National Assembly
2min

Politique

La France Insoumise «  suspend » les négociations du NFP pour Matignon, accusant le PS de « blocage »

Dans un communiqué de ce lundi après-midi, la France Insoumise annonce se retirer des négociations. La gauche ne parvient pas à s’accorder sur le nom d’un candidat du Nouveau Front Populaire à envoyer à Matignon. Les Insoumis se refusent à une reprise des discussions tant qu’une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée n’a pas été décidée. Très critique envers le Parti Socialiste, le communiqué l’accuse de « mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front Populaire, dans le seul but d’imposer la sienne ».

Le