Législatives: Vaillant (PS) renonce en raison d’un candidat de Macron

Législatives: Vaillant (PS) renonce en raison d’un candidat de Macron

Le député PS Daniel Vaillant, qui espérait ne pas se voir opposer de candidat En Marche! dans sa circonscription (17e de Paris),...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le député PS Daniel Vaillant, qui espérait ne pas se voir opposer de candidat En Marche! dans sa circonscription (17e de Paris), a annoncé mercredi qu'il renonçait à briguer un quatrième mandat, en raison de la décision du mouvement d'Emmanuel Macron d'y présenter un candidat.

"La République en Marche vient, unilatéralement, de prendre la décision de présenter une candidature dans ma circonscription, la 17e de Paris. Je prends acte de cette décision et décide de ne pas briguer un nouveau et dernier mandat de député, contrairement à ce qui avait été envisagé", écrit M. Vaillant sur sa page Facebook.

"Je pense qu'il est de mon devoir de laisser une chance au rassemblement de l'emporter sur les divisions, déjà très présentes dans cette circonscription, comme ailleurs", poursuit-il.

Selon une source à la Commission nationale d'investiture de la République en marche (CNI), il y aura effectivement une candidature En Marche sur cette circonscription, mais cela n'est "pas figé".

La CNI doit dévoiler mercredi soir une dernière liste d'investitures.

M. Vaillant, âgé de 67 ans, est élu de cette circonscription depuis 2002. Après avoir renoncé à l'investiture du PS en échange d'une place au Sénat, qu'il n'avait finalement pas eue, ce proche de l'ancien maire de Paris Bertrand Delanoë avait annoncé mercredi qu'il serait candidat face à la socialiste Colombe Brossel, adjointe d'Anne Hidalgo en charge de la Sécurité.

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le