Les cartes de vœux de l’Élysée imprimées par l’ex-otage des frères Kouachi

Les cartes de vœux de l’Élysée imprimées par l’ex-otage des frères Kouachi

Les cartes de vœux 2017 de l’Élysée ont été imprimées à Dammartin-en-Goële, là où s'était achevée la traque des tueurs de Charlie...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les cartes de vœux 2017 de l’Élysée ont été imprimées à Dammartin-en-Goële, là où s'était achevée la traque des tueurs de Charlie Hebdo en janvier 2015, a indiqué mardi la présidence, confirmant une information de BFMTV.

"Cela a été confié à l'entreprise de Monsieur Catalano à la demande du président", a précisé le service de presse de l’Élysée à l'AFP.

Le 9 janvier 2015, Michel Catalano, le patron de cette petite imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), avait été pris en otage pendant une heure trente par les frères Kouachi, qui faisaient l'objet d'une vaste traque deux jours après avoir tué douze personnes à la rédaction de Charlie Hebdo et dans leur fuite.

Les deux frères avaient été repérés en train d'entrer dans l'imprimerie par un gendarme de cette commune du nord de la Seine-et-Marne, qui avait blessé l'un d'entre eux lors d'un échange de tirs devant l'entreprise. L'assaut final, donné par le GIGN, avait eu lieu quelques heures plus tard, détruisant partiellement le bâtiment.

"C'était vraiment un souhait du président de soutenir le redémarrage de l'activité de l'imprimerie", a ajouté le service de presse de l’Élysée.

L’imprimerie a rouvert en septembre dernier, en présence de François Hollande. À cette occasion, le chef de l’État avait décoré de la légion d'Honneur les deux rescapés de la prise d'otages: Michel Catalano et Lilian Lepère, un de ses employés, qui s'était caché dans un placard sous un évier.

"C'est une belle surprise, on m'a téléphoné pou savoir si je voulais imprimer les cartes de voeux du président de la République, à sa demande, j'ai dit bien sûr, oui. J'en étais très honoré, j'ai fait un devis, on m'a fait une commande, j'ai fait en sorte de répondre et de l'honorer le plus vite possible", s'est réjoui M. Catalano, interrogé par l'AFP.

"C'est une commande supplémentaire, et j'avais besoin de commandes, et les cartes de voeux de l'Elysée c'est une référence", a-t-il encore ajouté.

Dans la même thématique

Brussels Special European Council – Renew Europe
10min

Politique

Européennes 2024 : avec son discours de la Sorbonne 2, Emmanuel Macron « entre en campagne », à la rescousse de la liste Hayer

Emmanuel Macron tient jeudi à la Sorbonne un discours sur l’Europe. Si c’est le chef de l’Etat qui s’exprime officiellement pour « donner une vision », il s’agit aussi de pousser son camp, alors que la liste de la majorité patine dans les sondages. Mais il n’y a « pas un chevalier blanc qui va porter la campagne. Ce n’est pas Valérie Hayer toute seule et ce ne sera même pas Emmanuel Macron tout seul », prévient la porte-parole de la liste, Nathalie Loiseau, qui défend l’idée d’« un collectif ».

Le

Jordan Bardella visite Poste-Frontiere de Menton
5min

Politique

Elections européennes : la tentation des seniors pour le vote RN, symbole de « l’épanouissement du processus de normalisation » du parti, selon Pascal Perrineau

Alors que la liste menée par Jordan Bardella (31.5%) devance de plus de 14 points la liste Renaissance, menée par Valérie Hayer (17%), selon le dernier sondage IFOP-Fiducial pour LCI, le Figaro et Sud-Radio, le parti de Marine Le Pen, mise désormais sur l’électorat âgé, traditionnellement très mobilisé pour les élections intermédiaires. Désormais deuxième force politique chez les plus de 65 ans (le RN conquiert 24% de cet électorat, 7 points de moins que Renaissance), la stratégie semble porter ses fruits. Décryptage avec le politologue Pascal Perrineau, professeur émérite à Sciences Po Paris et récent auteur de l’ouvrage Le Goût de la politique : Un observateur passionné de la Ve République, aux éditions Odile Jacob.

Le

Mairie de Paris, Jeux Olympiques 2024
4min

Politique

JO 2024 : les agents de sécurité privée vont-ils faire défaut ?

A trois mois des Jeux Olympiques, des incertitudes planent sur le nombre d’agents de sécurité privée mobilisés. Le préfet de police de Paris, Laurent Nunez indique « ne pas être inquiet pour l’instant ». Du côté des professionnels du secteur, on évalue un manque de 8 000 agents sur 40 000 nécessaires.

Le