Les députés LFI présentent un “contre-budget”

Les députés LFI présentent un “contre-budget”

Les députés de La France insoumise ont présenté jeudi "un contre-budget", basé sur le programme porté par Jean-Luc Mélenchon à la...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Les députés de La France insoumise ont présenté jeudi "un contre-budget", basé sur le programme porté par Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, qui répond, selon eux, à une logique "radicalement inverse" de celui du gouvernement "pour les hyper-riches".

"Au budget pour les hyper-riches, nous opposons le budget pour l'intérêt général", a affirmé Eric Coquerel, membre de la commission des Finances, lors d'une conférence de presse, en présence de plusieurs autres élus LFI, dont brièvement leur chef de file Jean-Luc Mélenchon.

Alors que communistes et socialistes ont déjà présenté en octobre de tels contre-budgets, Eric Coquerel a justifié cette présentation tardive, pendant que l'Assemblée examine le volet "dépenses" du projet de loi de finances 2018, en arguant que "si on veut faire un travail sérieux, eh bien il faut se donner le temps".

Dans leur contre-budget d'une cinquantaine de pages, basé sur le programme "l'Avenir en commun" et "affiné" à la suite des débats budgétaires, les Insoumis se disent "prêts à gouverner".

Ils estiment que leur projet axé notamment sur "la reconversion écologique de l’économie" permettrait de mettre fin au "libéralisme mortifère" et de réduire massivement le chômage, ramenant son taux à 6% en 2022.

Leur projet passerait notamment par "un choc d’investissement de 100 milliards sur 5 ans". En outre, quelque 173 milliards d'euros supplémentaires seraient ajoutés, sur l'ensemble du quinquennat, à la dépense publique actuelle, compensés notamment par la suppression du pacte de responsabilité, la suppression de niches fiscales ou la lutte contre la fraude fiscale.

Avec ce programme, les élus LFI tablent également sur un taux de croissance "en moyenne de 2,1% par an entre 2017 et 2022" et estiment que "le salaire réel moyen devrait augmenter de 6 points" sur la même période. Ils estiment aussi que "la dette publique devrait passer de 96% de PIB en 2016 à 87% en 2022".

Une partie conséquente du contre-budget, qui sera fourni aux militants LFI sous forme de brochure, est consacrée à la critique du projet du gouvernement "irresponsable et inégalitaire", qui "profitera avant tout aux soi-disant + premiers de cordée+ du président et laissera des miettes à +l’armée de sherpas+ qui portent leurs sacs".

Les Insoumis critiquent en particulier la "flat tax" et la suppression de l’ISF, estimant que "l’ouverture de ces vannes fiscales" créera "des effets d’aubaine pour les plus riches". Ils jugent que l'exécutif a réinventé "le bouclier du capital" qui représentera pour l'Etat un réel "boulet fiscal", dans une allusion au bouclier fiscal de Nicolas Sarkozy.

Dans la même thématique

Les députés LFI présentent un “contre-budget”
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le