Les Insoumis lorgnent sur la mairie de Lille, selon Adrien Quatennens

Les Insoumis lorgnent sur la mairie de Lille, selon Adrien Quatennens

Le député du Nord Adrien Quatennens a confié dimanche que La France insoumise lorgnait sur la mairie de Lille, où Jean-Luc...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le député du Nord Adrien Quatennens a confié dimanche que La France insoumise lorgnait sur la mairie de Lille, où Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête à la présidentielle de 2017.

Interrogé dans l'émission Dimanche e politique, sur France 3, sur d'éventuelles vues de LFI sur la ville dirigée par Martine Aubry, M. Quatennens a répondu: "pas besoin d'une boule de cristal pour savoir que c'est le cas".

"Jean-Luc Mélenchon a fait 30%, il est arrivé en tête" au 1er tour en avril 2017, a rappelé le député du Nord, ajoutant par ailleurs avoir conquis avec Ugo Bernalicis deux circonscriptions jusqu'ici détenues par le PS.

"Evidemment que nous pensons dans la métropole lilloise avoir plusieurs pistes et que nous travaillons très activement" dans l'optique des élections municipales de 2020, a ajouté M. Quatennens.

Vise-t-il lui-même la tête de liste à Lille? "Bien sûr que j'y travaille mais on ne fait pas de la politique pour soi", a répondu M. Quatennens. "La place que j'aurai dans le dispositif, elle reste à définir. On se prépare en tout cas", a-t-il conclu.

Dans un sondage IFOP pour la Voix du Nord, publié en décembre, Martine Aubry récoltait 58% de satisfaction auprès de ses administrés.

Pour préparer sa succession, elle avait appelé à ses côtés un proche, François Lamy, ancien élu de l'Essonne et ex-ministre de François Hollande. Il a cependant échoué à se faire élire député dans le Nord en 2017.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le