« Les médias n’aiment pas Wauquiez et veulent lui faire la peau » selon la sénatrice Catherine Procaccia

« Les médias n’aiment pas Wauquiez et veulent lui faire la peau » selon la sénatrice Catherine Procaccia

Après la nouvelle série de propos de Laurent Wauquiez diffusés par Quotidien lundi 19 mars, les sénateurs de droite ne se bousculent pas pour défendre le chef des Républicains
Public Sénat

Par Yann Quercia

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Réunion de groupe de groupe ce matin au Sénat pour les Républicains. À l’entrée et à la sortie, peu de monde pour défendre Laurent Wauquiez, dont la polémique sur ses propos ne cesse d’enfler. Dans de nouveaux extraits diffusés hier soir, le président des républicains estime qu’avec Emmanuel Macron et « les guignols » de La République en Marche, il y a une dictature totale en France ».

 Il s’attaque aussi à Valérie Pécresse. Alors qu’il évoquait l’admission d’une étudiante littéraire en école de commerce, Laurent Wauquiez lance : «C'est Valérie qui avait mis ça en place ? Ah ! Le nombre de conneries qu'elle peut faire. »  Enfin, il s’en prend aussi à Alain Juppé qu’il accuse d'avoir "totalement cramé la caisse".

 

« Les médias n’aiment pas Wauquiez et veulent lui faire la peau »

Beaucoup de sénateurs refusent de commenter l’affaire. Néanmoins Catherine Procaccia, Sénatrice du Val-de-Marne, affirme son soutien à Laurent Wauquiez. Elle ajoute qu’elle « trouve complètement stupide une polémique faite sur des propos tenus pendant un cours(…) Je ne vois pas pourquoi cela fait la une des médias car c’est tellement insignifiant. »

La sénatrice s’en prend ensuite aux médias : « Que tout le monde fasse la une avec les propos de Wauquiez, cela me dépasse. J’ai le sentiment que les médias n’aiment pas Wauquiez et veulent lui faire la peau. Elle ajoute ensuite que « ce qui est très bien c’est que cela va avoir l’effet inverse. Les militants vont continuer à penser que les médias veulent nous dicter ce que l’on doit penser et qui on doit aimer. »

Les propos sur Sarkozy « manipulés »

Les propos de "Sarkozy manipulés" selon le sénateur Alain Houpert
02:06

Alain Houpert affiche aussi son soutien : «Je soutiens Laurent Wauquiez. Il y a une inégalité de traitement par rapport au Président de la République qui a eu des mots très durs en parlant des Français. On en a fait un épiphénomène. D’une réunion privée est sorti un tsunami médiatique. »

Le sénateur revient aussi sur le rôle des médias : « J’ai horreur d’accuser les médias car ils font leur boulot. Ce sont des lanceurs d’alerte.»  Il revient ensuite sur les propos concernant Nicolas Sarkozy et accuse : « Je pense qu’il doit tout à Nicolas Sarkozy mais je pense que ses propos ont été manipulés. Nous sommes à l’époque des nouvelles technologies qui peuvent être manipulées. Les bandes-son peuvent être séquencées. Laissons-lui la présomption d’innocence. »

Laurent Wauquiez s’expliquera ce soir sur ses propos sur BFM TV.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le