Les principales mesures du programme de Marine Le Pen

Les principales mesures du programme de Marine Le Pen

Voici les principaux points des 144 "engagements présidentiels" de Marine Le Pen, non chiffrés, dévoilés samedi à Lyon:
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Voici les principaux points des 144 "engagements présidentiels" de Marine Le Pen, non chiffrés, dévoilés samedi à Lyon:

"Une France libre"

- Après négociation avec l'UE, référendum sur l'appartenance à celle-ci pour "récupérer" quatre "souverainetés" (monétaire, législative, territoriale, économique)

- Référendum constitutionnel avec notamment la "priorité nationale"

- Scrutin proportionnel généralisé ; 300 députés, 200 sénateurs

- Référendum d'initiative populaire (500.000 électeurs nécessaires)

- Suppression des régions et des intercommunalités

"Une France sûre"

- "Réarmement massivement les forces de l'ordre" ; "désarmement des banlieues"

- "Perpétuité réelle incompressible" ; 40.000 places de prison en 5 ans ; "expulsion automatique des criminels et délinquants étrangers"

- "Rétablir les frontières nationales" ; "sortir de l'espace Schengen" ; "solde annuel de l'immigration de 10.000" ; pas de régularisation ou naturalisation "des étrangers en situation illégale" ; suppression du droit du sol

- "Eradiquer le terrorisme et briser les réseaux fondamentalistes islamistes"

"Une France prospère"

- "Plan de ré-industrialisation" ; "protectionnisme intelligent" ; "patriotisme économique"

Marine Le Pen en visite au Salon des Entrepreneurs le 1er février 2017 à Paris
Marine Le Pen en visite au Salon des Entrepreneurs le 1er février 2017 à Paris
AFP/Archives

- Sortie de l'euro par le "rétablissement d'une monnaie nationale"

- Suppression de la directive détachement des travailleurs ; "taxe additionnelle sur l'embauche des salariés étrangers"

- "Remettre de l'ordre dans nos finances publiques"

- "Alléger la complexité administrative et fiscale pesant sur les TPE-PME" et "abaisser leurs charges sociales", "réduire les obligations" liées au seuil social de 50 salariés ; trois taux d'impôt sur les sociétés (15%-24%-33%)

- Retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisations ; retrait de la loi Travail ; "vraie politique nataliste" ; "refonte totale du RSI"

- Revalorisation du minimum vieillesse avec conditions de nationalité ou de résidence ; de l'allocation aux adultes handicapés

- Prime de pouvoir d'achat pour revenus jusqu'à 1.500 euros par mois, financée par une contribution sociale sur les importations de 3%

- Baisse "immédiate" de 5% des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité

- Maintien des 35 heures, négociables par branches.

- Défiscaliser les heures supplémentaires

"Une France juste"

- "Garantir" la sécurité sociale pour tous les Français ; lutte contre les déserts médicaux ; cinquième branche de la Sécurité sociale pour la dépendance ; suppression de l'AME ;

- Pas de hausse de la TVA ou de la CSG, maintien de l'ISF, baisse de 10% de l'impôt sur les revenus pour les trois premières tranches

- Supprimer le prélèvement à la source

"Une France fière"

- "Défendre l'identité nationale", "la langue française" ; "promouvoir l'assimilation républicaine"

- "Revenir sur la réforme des rythmes scolaires" ; uniforme à l'école

- Suppression d'Hadopi

"Une France puissante"

- Quitter le commandement intégré de l'Otan

- budget de la Défense à 2% du PIB puis 3% en fin de quinquennat

- "Engager la France au service d'un monde multipolaire"

"Une France durable"

- "Politique agricole française"

- Refuser les traités de libre-échange ; "rompre avec le modèle de la mondialisation sauvage"

- "Développer massivement" les énergies renouvelables ; moratoire sur l'éolien ; maintien du nucléaire

- Interdire l'exploitation du gaz de schiste ; interdiction des OGM

- "Garantir l'égal accès aux services publics

- "Priorité aux Français dans l'attribution du logement social"

Dans la même thématique

Les principales mesures du programme de Marine Le Pen
3min

Politique

Drapeau palestinien à l’Assemblée : « Reconnaître un Etat palestinien, aujourd’hui, ce serait légitimer le Hamas », estime Jordan Bardella

Invité ce mercredi 29 mai de Public Sénat, Jordan Bardella, tête de liste RN pour les élections européennes, a dénoncé les positions de LFI sur le conflit à Gaza et leur attitude dans le débat public. Le président du RN estime que la reconnaissance d’un Etat palestinien n’est plus d’actualité depuis les attaques du 7 octobre.

Le

Les principales mesures du programme de Marine Le Pen
8min

Politique

Encadrement des cabinets de conseil : le Sénat « revient à l’esprit de la commission d’enquête » en deuxième lecture

Les sénateurs ont adopté à l’unanimité en deuxième lecture la proposition de loi, née en 2022 des préconisations de leur commission d’enquête sur l’influence des cabinets de conseil dans les politiques publiques. Ils ont rétabli plusieurs « ambitions » du texte initial, contre l’avis du gouvernement, tout en acceptant certaines rédactions de compromis avec les députés.

Le

Paris: Candidates for the upcoming European elections taking part in a debate hosted by BFMTV
5min

Politique

Immigration, économie, institutions : que propose le Rassemblement national dans son programme pour les élections européennes ?

Largement en tête des sondages, le parti de Jordan Bardella ne prône plus officiellement une sortie de l’Union européenne, pierre angulaire du programme présidentiel de Marine Le Pen jusqu’en 2017. Mais, avec un slogan plus consensuel, la feuille de route du Rassemblement national s’oppose toujours à bon nombre des compétences de Bruxelles, au nom de la souveraineté nationale.

Le