Les réseaux sociaux influencent-ils votre vote ?

Les réseaux sociaux influencent-ils votre vote ?

Comment les équipes des candidats utilisent-elles les réseaux sociaux ? Utilisent-elles nos données personnelles et de quelles façons ? Nous faisons-nous influencer par les réseaux ? Réponses dans cet épisode.
Public Sénat

Par Tâm Tran Huy

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

 

Cette semaine, nous nous intéressons à la place des réseaux sociaux dans les campagnes présidentielles et l’influence qu’ils ont sur le vote des Français. Marine Le Pen sur TikTok, Jean-Luc Mélenchon sur Twitch, Emmanuel Macron avec sa série Le Candidat sur YouTube, Eric Zemmour et son équipe chargée d’écrire sa page Wikipedia… Chaque candidat a sa stratégie sur les réseaux sociaux. Que visent-ils ? Qu’est-ce que ça rapporte ? De l’attention médiatique, des intentions de vote ?

Une fois n’est pas coutume, nous faisons une infidélité aux chercheurs du Cevipof. Nous interrogeons Dominique Cardon, professeur de Sociologie à Sciences Po et directeur du Medialab, un laboratoire de recherches fondé il y a douze ans, parti du principe que le numérique et les technologies numériques étaient un nouvel instrument pour les sciences sociales.

Pour Dominique Cardon, il est clair que les réseaux n’ont pas d’impact direct sur le vote des Français. En revanche, ils influencent fortement une certaine catégorie de Français : les journalistes. Si Twitter n’est utilisé que par 5% des Français, il est en revanche très consulté par les trois-quarts des journalistes de la place de Paris. Résultat : ce réseau peut influencer les choix des sujets abordés dans les rédactions, à la télévision par exemple, un média, lui, très consommé en période de forte actualité politique. Il peut donc contribuer à mettre en avant certains thèmes politiques, comme cela a été le cas tout l’automne, lorsque l’immigration a été au cœur des discussions, en raison notamment de l’influence d’Eric Zemmour sur les réseaux sociaux.

Twitter, par ses clashs, est donc parvenu à attirer suffisamment l’attention pour imposer certaines thématiques de débat. Pour Dominique Cardon, cette campagne de 2022 ne marquera pas les annales par ses innovations numériques, mais par la radicalité des disputes et des ripostes sur les réseaux sociaux.

Je vote, tu votes, nous votons – le podcast

Chaque semaine, pendant toute la campagne électorale, le podcast de Public Sénat et du Cevipof-Sciences Po explore un pan du vote des Français. Tâm Tran Huy dialogue avec un chercheur le comportement électoral de nos concitoyens. Comment chacun choisit son candidat ? En fonction de son milieu social, de son parcours de vie, de ses émotions ? Est-ce que les jeunes votent comme leurs parents ? Les gens qui achètent une voiture électrique mettent-ils tous un bulletin vert dans l'urne ? Etc.

Parce qu’une élection présidentielle, ce ne sont pas que des candidats ambitieux et des petites phrases assassines, mais qu’elle concerne surtout des millions d’électrices et d’électeurs, nous avons souhaité décrypter avec vous leurs comportements dans les urnes.

Podcast, mode d’emploi

Pour écouter notre podcast, vous pouvez le faire directement dans le player ci-dessus, en cliquant sur la flèche.

Vous pouvez également le trouver facilement sur toutes les plateformes de podcast :


Et surtout, abonnez-vous pour ne manquer aucun épisode !
Et envoyez-nous vos commentaires à bonjour@publicsenat.fr

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le