Les « rodéos urbains » plus durement sanctionnés ?

Les « rodéos urbains » plus durement sanctionnés ?

Le sénateur (Union centriste) de l’Essonne Vincent Delahaye veut une proposition de loi pour créer un délit de « rodéo motorisé », avec un alourdissement des sanctions.
Public Sénat

Par Fabien Recker (sujet vidéo)

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les rodéos urbains, ces embardées à deux ou quatre roues, très bruyantes et surtout dangereuses exaspèrent les habitants et laisse les élus désemparés.

Pour lutter contre le phénomène, des élus de l’Essonne, dont le sénateur (UC) Vincent Delahaye, veulent introduire une proposition de loi. Ils demandent la création d’un délit de « rodéo motorisé » passible d’une confiscation du véhicule sans autorisation du juge.

« Il y a un sentiment d’impunité »

En cas de mise en danger de la vie d’autrui, ils proposent des peines plus lourdes, jusqu’à 45 000 euros d’amende et 6 mois d’emprisonnement.

« Il y a un sentiment d’impunité de la part des concitoyens. Il faut absolument agir et donner aux forces de l’ordre les moyens s’agir et de sanctionner quand il y a des comportements déviants », explique à Public Sénat Vincent Delahaye.

La loi sanctionnerait également les vendeurs de matériel non conforme, comme les pots d’échappement débridés. Aujourd’hui, leur usage sur la voie publique n’est passible que d’une amende de 11 euros.

Ces élus espèrent un soutien du gouvernement, afin que le texte soit examiné par le Sénat dès le printemps prochain.

Dans la même thématique

Les « rodéos urbains » plus durement sanctionnés ?
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le