Loi agriculture: un texte “timide” malgré des “avancées”, selon Delphine Batho

Loi agriculture: un texte “timide” malgré des “avancées”, selon Delphine Batho

L'ancienne ministre de l'Ecologie Delphine Batho a reconnu "un certain nombre d'avancées" dans le projet de loi sur l'agriculture...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

L'ancienne ministre de l'Ecologie Delphine Batho a reconnu "un certain nombre d'avancées" dans le projet de loi sur l'agriculture et l'alimentation malgré tout trop "timide" selon elle, en particulier sur la question des pesticides, dont le glyphosate.

"Le texte qu'on a aujourd'hui a un certain nombre d'avancées (...) mais il est timide sur cette transformation de notre modèle agricole (...) en particulier sur les pesticides", a jugé sur LCP la députée des Deux-Sèvres (non-inscrite), revenant notamment sur une annonce d'Emmanuel Macron.

Le président de la République avait affirmé le 27 novembre que le glyphosate serait interdit en France "au plus tard dans trois ans", malgré un vote européen autorisant l'herbicide pour cinq ans de plus.

"Pour l'instant, ça ne s'est traduit par rien. Il n'y a pas un arrêté, pas une circulaire, et même dans le plan gouvernemental sur les pesticides, il n'y a pas une ligne sur la sortie glyphosate. Ca, c'est se moquer du monde", a-t-elle dénoncé.

"Il y a un enjeu de santé publique très lourd, le glyphosate est classé comme cancérogène, et c'est un herbicide massivement utilisé en France", a souligné l'élue, ex-PS, rappelant que "les premiers dont la santé est concernée ce sont les agricultrices et les agriculteurs".

La députée est revenue sur la polémique entourant son amendement qui propose la suppression du glyphosate, et qui a selon elle été transmis à l'UIPP, fédération réunissant des producteurs de pesticides comme Monsanto ou Bayer, "plus de 90 heures" avant les députés.

Jeudi, le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a indiqué qu'une enquête "n'a pas permis de déterminer d'où venait la fuite".

"J'ai reçu hier soir (jeudi) une réponse de François de Rugy (...) qui m'informe qu'il y a une pratique qui consiste à ce que les liasses d'amendements soient transmises avant même le délai de clôture de dépôt des amendements (...) au gouvernement et que c'est manifestement là, m'écrit-il, qu'il y a un risque de fuite", a cependant affirmé Mme Batho.

Dans un communiqué, le groupe Bayer "réfute fermement les accusations" et "réaffirme n’avoir eu connaissance de l’amendement évoqué par Mme Batho qu'une fois celui-ci rendu public".

Bayer "suit les évolutions législatives et réglementaires qui encadrent son secteur et dialogue régulièrement avec les pouvoirs publics et les élus", mais ces échanges "sont réalisés dans le strict respect des lois qui encadrent ces pratiques", affirme le groupe.

Dans la même thématique

Des agriculteurs bloquent le peage de l’autoroute A43 a Saint-Quentin Fallavier en direction de Lyon et Grenoble – Farmers block the toll of the A43 motorway in Saint-Quentin Fallavier towards Lyon and Grenoble
4min

Politique

Sondage : 91% des Français soutiennent le mouvement des agriculteurs

Selon un sondage Odoxa – Backbone Consulting pour le Figaro, les personnes interrogées soutiennent très largement la mobilisation des agriculteurs. Pire encore, le soutien au mouvement n’a jamais été aussi haut avec 91% des Français (en hausse de 2 points) déclarant approuver le mouvement lancé il y a près de 3 mois.

Le

Loi agriculture: un texte “timide” malgré des “avancées”, selon Delphine Batho
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le

Loi agriculture: un texte “timide” malgré des “avancées”, selon Delphine Batho
4min

Politique

Européennes : « Arrêtons cette campagne unique contre le RN », enjoint Arnaud Robinet (Horizons)

Invité de Public Sénat, le maire de Reims Arnaud Robinet, s’agace de l’absence de liste et de programme du côté de la majorité, à moins de quatre mois des élections européennes. Il reproche à l’exécutif de se focaliser sur la lutte contre le Rassemblement national, au détriment du débat d’idées, ce qui « n'est plus audible pour nos concitoyens ».

Le

Paris: Eric Ciotti Salon de l Agriculture 2023
12min

Politique

Européennes : pourquoi les LR ne soutiennent par Ursula Von der Leyen, pourtant issue du même groupe politique ?

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR pour les européennes, a annoncé que les LR « ne soutiendront pas » Ursula von der Leyen, candidate à sa réélection à la présidence de la Commission européenne. Si elle vient comme eux de la droite européenne, les LR lui reprochent son bilan sur les questions agricoles et écologiques. Reste que les eurodéputés LR ont aussi soutenu certaines de ses propositions. Le RN pointe la situation.

Le