Loi alimentation : un premier bilan « très négatif » pour Olivier Andrault de l’UFC-Que Choisir

Loi alimentation : un premier bilan « très négatif » pour Olivier Andrault de l’UFC-Que Choisir

Invité de l’émission « On va plus loin », Olivier Andrault, chargé de mission agriculture et alimentation pour l'UFC-Que Choisir tire un bilan « très négatif » de la loi alimentation.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Mercredi 24 avril, le gouvernement a examiné en Conseil des ministres, une ordonnance contre les prix abusivement bas, censée renforcer la loi alimentation, adoptée par le Parlement en octobre dernier. Cette loi Egalim a en partie pour but de redonner du pouvoir d’achat aux agriculteurs. Olivier Andrault, chargé de mission agriculture et alimentation pour l'UFC-Que Choisir tire un premier bilan « très négatif » de cette loi : « L’aspect qui évidemment a été le plus mis en avant dans cette loi, c’est la hausse du seuil de revente à perte. Visiblement, ça ne marche pas (…) On voit qu’il y a de l’inflation (…) En hypermarché, sur le top 100 des grandes marques nationales, il y a quasiment plus 5% d’augmentation. » Olivier Andrault souligne que les produits premiers prix ont également augmenté. Et il est catégorique, la hausse du seuil de revente à perte « est d’abord un cadeau à certains acteurs de la grande distribution et certainement pas une mesure du relèvement du revenu agricole ».

Le chargé de mission agriculture et alimentation pour l'UFC-Que Choisir conclut : « Cette loi Egalim était censée être le véhicule législatif traduisant concrètement les recommandations qui ont été portées par toute la société civile dans le cadre des États généraux de l’alimentation. On a un peu trop tendance à oublier qu’on nous a promis une alimentation de meilleure qualité nutritionnelle. On nous a promis également une transition écologique de notre agriculture. Ce n’est absolument pas repris dans la loi Egalim. Donc, nous avons l’intention de resservir au gouvernement toutes ces recommandations qui nous ont été transmises dans le cadre de ces États généraux de l’alimentation. »

 

Vous pouvez voir et revoir cet entretien, en intégralité :

OVPL. Entretien avec Olivier Andrault, chargé de mission agriculture et alimentation pour l'UFC-Que Choisir (en intégralité)
07:53

Dans la même thématique

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le