Loire-Atlantique : des militants écologistes décrochent un portrait de Macron

Loire-Atlantique : des militants écologistes décrochent un portrait de Macron

Des militants écologistes ont décroché lundi le portrait d'Emmanuel Macron de la mairie de Saint-Sébastien-sur-Loire (Loire...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Des militants écologistes ont décroché lundi le portrait d'Emmanuel Macron de la mairie de Saint-Sébastien-sur-Loire (Loire-Atlantique) pour "symboliser le vide" de la politique climatique de l’État, après des actions similaires dans d'autres villes françaises, a constaté un photographe de l'AFP.

"On l'a décroché pour symboliser le vide de la politique sociale et climatique de M. Macron et on a mis à la place une affichette où il est écrit +urgence sociale et climatique où est Macron+", a déclaré Benjamin H., l'un des porte-parole de l'antenne nantaise du mouvement ANV-COP21 (Action Non-Violente-COP21), à l'origine de l'initiative.

Parmi les seize militants présents, une dizaine ont pénétré dans la mairie vers 10H15 et se sont dirigés vers la salle du conseil municipal où se trouvait le portrait du chef de l’État.

Cette "réquisition" menée "dans le calme" vise à "faire monter la pression autour des questions climatiques parce qu'il y a vraiment une urgence et il semblerait que nos décideurs ne prennent pas la mesure des changements que ça implique", a ajouté cette source, précisant que le portrait sera exposé dans des endroits de mobilisation et ne sera pas dégradé.

Contactée par l'AFP, la mairie a affirmé ne pas avoir été prévenue de cette action et indiqué avoir saisi la police municipale.

"Evidemment on aurait préféré garder le portrait du président à sa place. Cela s'apparente à du vol pour nous", a déclaré son service communication.

Samedi un militant écologiste avait été placé en garde à vue après avoir décroché le portrait du président à la mairie de Wittelsheim (Haut-Rhin).

D'autres "décrochages" ont déjà eu lieu à Lyon, Paris, Biarritz, Ustaritz (Pyrénées-Atlantiques), Saint-Jean-de-la-Ruelle (Loiret) ou encore Jassans-Riottier (Ain), selon l'ANV-COP21 qui indique qu'au total trois de ses militants ont été placés en garde à vue depuis le début de l'action.

Dans la même thématique

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le